Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

MG France regrette l'aveuglement du ministre de la santé

MG France regrette la cécité et la surdité du Ministre de la Santé et lui demande de "travailler autrement"

Le Ministre de la Santé explique aujourd'hui dans la presse régionale ce qui, à ses yeux, a conduit à l'échec des négociations pour la nouvelle convention médicale.

En s'en prenant au seul syndicat MG France, le ministre confirme le rôle majeur du premier syndicat des médecins généralistes, accusé quand il signe et donc accusé également quand il ne signe pas.
Mais le ministre oublie qu'il y a cinq autres syndicats représentatifs des médecins.

Dans cet article, il semble n'avoir pas vu les nombreuses propositions faites et répétées par MG France à l'assurance maladie au cours des cinq mois de négociations conventionnelles.
Il n'a pas non plus entendu celles qui lui ont été faites directement quand il a reçu MG France dans son propre ministère.

Dans le même temps, il a été sourd au malaise d'une profession exténuée, déconsidérée, malaise pourtant décrit régulièrement par MG France et à qui la seule réponse a été "débrouillez vous pour en faire plus".
Bien plus, il n'a pas vu le risque majeur que fait peser sur la santé publique une contrainte accrue sur ces seuls généralistes qui n'ont pas encore déserté ce métier que les patients réclament, à juste titre, mais que trop peu de jeunes médecins choisissent d'exercer.

Cet aveuglement sur le manque d'attractivité du métier de médecin généraliste traitant le conduit à exposer comme un épouvantail un "chèque en blanc de 1,5 Md € ».
Or celui ci ne résulte que de calculs prévisionnels de l'assurance maladie, qui mélange ce qui est fléché vers les généralistes et ce qui est fléché vers les autres spécialités, qui représente des honoraires et pas des revenus, et qui n'aurait été "encaissé" qu'en ... 2025.

La santé publique mérite bien plus que cela.
Pour MG France, la population risque de réaliser rapidement le côté incontournable d'un investissement massif sur les soins primaires, qui leur est actuellement refusé.

Mots clefs : surdité, contraintes, attractivité

 

 

 

 

Newsletter

 
 

Formations

 
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Pour en savoir plus sur la politique de cookies

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript66241f15496b1ReCAPTCHA, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.