Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

Menace de MSO : résistez !

MSO : ne vous laissez pas intimider,refusez !

La CNAM a lancé depuis quelques jours une campagne de "répression" ciblant les gros prescripteurs d'Indemnités Journalières.
Cela se présente sous la forme de coups de téléphone ou de convocations à un "entretien confraternel".
Et là on vous parle de MSO, Mise Sous Objectifs, objectifs de prescriptions bien évidemement !

  • Vous êtes ciblé car vous avez un taux d'IJ prescrites plus élevé que la moyenne du département : cette moyenne peut cacher des hétérogénéïtés majeures, par exemple vous pouvez être installé tout près de la gare et avoir une énorme file active de patients jeunes en activité. Ou bien être installé près d'une grosse usine de main d'oeuvre et avoir une file active énorme de patients victimes de TMS...
  • Or le texte mentionne que ce taux doit être étudié "à activité comparable" ce qui n'est quasiment jamais fait. D'où l'intérêt de l'étude des chiffres, Relevé Individuel d'Activité et de Prescriptions en main. Ce RIAP, que vous pouvez retrouver sur Ameli Pro, décrit votre activité avec beaucoup de détails, il permet de comparer vos IJ mais aussi/surtout votre activité et votre patientèle, item par item, à la moyenne des MG exerçant dans votre région.
  • Le plus souvent vous avez déjà l'explication et dans l'immense majorioté des cas vous n'avez rien à changer à votre pratique : c'est pourquoi il ne faut pas courber l'échine.
  • Refuser la MSO : la MSO, c'est le flicage statistique de votre pratique par "vous-même" et comme signalé ci-dessus, il est impossible de baisser ses chiffres si on ne fait pas de prescriptions abusives. Car nombreuses et abusives ne sont pas synonymes !
  • Le refus de la MSO doit être signifié au directeur de la CPAM par lettre RAR dans les 15 jours suivant la réception de la notification de la MSO : ensuite les textes s'appliquent, vous serez automatiquement traduit en commission des pénalités où votre cas sera examiné paritairement par des repésentants de l'assurance maladie et des médecins libéraux.
  • Le directeur de la CPAM n'est pas obligé de suivre l'avis de la commission mais c'est déjà un gros filtre.
  • S'il décide de maintenir une "sanction" il dispose de la MSAP, Mise Sous Accord Préalable : en pratique vos prescriptions d'arrêts maladie seront systématiquement revus par le médecin conseil. Imaginez 50 médecins placés sous ce régime et le service médical explose...

Faut-il avoir peur ?
Non bien évidemment. Un MG honnête est un MG Honnête. Tellement que d'entendre simplement parler d'une campagne de surveillance des IJ fait baisser ces prescriptions d'IJ, d'après la CNAM...
Nous estimons qu'en effet les tricheurs doivent arrêter provisoirement de tricher.
Nous pensons aussi qu'il serait plus pertinent de cibler les contrôles non pas au volume (délit statistique) mais en ciblant certaines pratiques, IJ suivant les jours fériés, IJ avec des traitements fantoches.

Mais cela demanderait plus de travail aux CPAM que de jeter l'opprobre sur la profession...

Alors résistez, protestez, faites vous aider par vos représentants syndicaux locaux qui ont l'habitude de ces combats et la connaissance du terrain.
Écrivez à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour obtenir une analyse de votre situation et de l'aide.

MG France vous aide à vous battre !

Des infos claires validées et mises à jour quotidiennement sur le site : MG France
Des questions, des inquiétudes, des suggestions …
MG France met à votre disposition, pour recueillir vos questions, vous répondre et transmettre vos propositions aux pouvoirs publics : le mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et vous trouverez toutes vos formations sur le site MG Form

 

Newsletter

 
 

Formations

 
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Pour en savoir plus sur la politique de cookies

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6629b2d7360a4ReCAPTCHA, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.