Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

Non à une justice d’exception par les CPAM

Justice d'exception et république de la confiance

Le décret n° 2020-1465 du 27 novembre 2020 dispose que les directeurs de CPAM pourront déconventionner les soignants libéraux pour trois mois en urgence en cas de préjudice financier supposé.
Peut-être un effet du confrère d'Orléans récemment poursuivi pour ses 120 actes par jour ?

Il n'en reste pas moins que les directeurs de CPAM se trouvent dotés d'une arme de destruction massive qui foule aux pieds les principes de la justice. Pas de collégialité, pas de contradictoire, pas d'appel...

Nous aurions aimé être consultés : pas de consultation.
Nous aurions préféré une procédure passant par une commission des pénalités, paritaire pour l'occasion, examinant le cas et rendant son avis. Lequel devrait être opposable au directeur de la CPAM et susceptible d'appel.

Mais voilà, on ne nous a pas demandé notre avis ! Le dialogue social...

Est-ce un exemple de république de la confiance ?

 

Les infos claires validées et mise à jour quotidiennement sur :
le site MG France
et le site CORONACLIC du CMG

Des questions, des inquiétudes, des suggestions …
MG France met à votre disposition, pour recueillir vos questions, vous répondre et transmettre vos propositions aux pouvoirs publics :

le mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Et vous trouverez toutes vos formations sur le site MG Form

 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
Aucun événement
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr