Pour une véritable coopération pluri professionnelle !

Dans un monde idéal, en France la médecine générale serait traitée comme elle le mérite.
Quand elle demande plus de moyens pour répondre aux besoins de la population, elle serait entendue.

Le sous investissement sur la médecine générale est de 5 milliards d’euros par an dans notre pays par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE*. Alors que la France est un des pays qui dépense le plus pour la santé.

En rattrapant cette différence on pourrait donner une secrétaire et un assistant à chaque généraliste français.De quoi contribuer à améliorer l’offre de soins sur tous les territoires en permettant au médecin généraliste d’accepter plus de patients et d’être ainsi mieux payé.

Au lieu de cela, le gouvernement propose de nous "soulager” en accordant l’accès direct à certaines professions paramédicales !

Les adhérents de MG France ont inventé l’inter pro, les maisons de santé pluri professionnelles, les assistants pour les généralistes, les infirmiers Asalee, les CPTS.  

MG France serait opposé à la coopération parce que nous protestons contre le projet de loi de financement de la sécu ?
Allons donc !

Les médecins généralistes sont demandeurs de collaboration et pas de substitution. De coopération interprofessionnelle et pas de transferts de tâche.
Alors oui, nous protestons !
Pour que les choses reviennent dans le cadre normal d'une coopération décidée d'un commun accord, utile, cohérente et loyale.

Jacques BATTISTONI
Président de MG France

* : Il y a en France environ 10 milliards de différence dans la répartition des dépenses de santé entre ville et hôpital, comparé à la répartition moyenne dans l’OCDE. Nous estimons que si seulement la moitié de cette différence revenait aux soins de ville, on réglerait la plupart des problèmes actuels d’accès aux soins tout en déchargeant l’hôpital.

https://www.oecd-ilibrary.org/social-issues-migration-health/panorama-de-la-sante-2019_5f5b6833-fr

A l’initiative de MG France, le Front Généraliste se réunit ce mercredi 19 novembre pour la défense de la médecine générale

Le Comité directeur de MG France a lancé le 2 octobre dernier le mouvement de fermetures des cabinets sur un mot d’ordre unique, il faut sauver la médecine générale.
Ce mouvement débutera le 23 décembre prochain. Il se prolongera par une journée de fermeture le 6 janvier, anniversaire de la dernière revalorisation de nos honoraires.

Démographie en chute accélérée*, honoraires non revalorisés, missions confiées à d’autres professions par la loi de santé, formation continue en panne, formation initiale sans moyens, les médecins généralistes s’interrogent sur les intentions des pouvoirs publics à leur égard. Où est la stratégie d’investissement sur les soins primaires affichée par le gouvernement ?

Ce diagnostic est porté par l’ensemble des structures de médecine générale. Des étudiants sans enseignants aux médecins généralistes sans moyens, l’exercice de la médecine générale est devenu une course d’obstacles.

MG France n’entend pas laisser disparaitre les problèmes spécifiques des médecins généralistes derrière toutes les autres revendications qui se multiplient actuellement.
Quand bien même la loi de santé serait retirée, la médecine générale n’en serait pas sauvegardée pour autant.

Il revient aujourd’hui au monde professionnel et syndical des médecins généralistes de réaffirmer ensemble que notre objectif prioritaire est la défense commune de notre profession menacée de disparition démographique. La situation est grave, ainsi qu’en témoigne la recherche infructueuse d’un médecin traitant, première cause de saisine des médiateurs des caisses d’assurance maladie.

MG France compte sur la mobilisation de toutes les structures autour d’un seul mot d’ordre, la défense de la médecine générale et de l’accès à un médecin généraliste traitant pour tous.

 

* : La chute de la densité des médecins généralistes est de 8,5% en dix ans (2005 – 2014)

 

Mots clés : Front généraliste, loi de santé, mobilisation.
 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99


Référence du communiqué de presse :
N° 333 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

 

Slider
 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
03 Déc 2021
14:00 - 17:30
Colloque MG France
04 Déc 2021
09:00 - 16:30
AG MG France
27 Jan 2022
09:00 - 17:00
Comité Directeur
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript61a3ca54012baReCAPTCHA, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.