Le 116-117 doit être l’outil des professionnels de santé libéraux pour organiser la continuité des soins

MG France demande la mise en place immédiate du 116-117.

Ce numéro d’appel national pour la Permanence Des Soins Ambulatoires (PDSA) est le numéro européen dédié aux Demandes de Soins Non Programmés (DSNP). Il doit devenir l’outil des professionnels libéraux et des équipes de soins primaires qui définissent leurs réponses territoriales pour la continuité des soins.

 

Le rapport du HCAAM et celui du député Thomas Mesnier constatent une nouvelle fois que la pérennisation de notre système de santé impose de profondes réformes structurelles. Ils militent en particulier pour une clarification et une redistribution des missions entre médecine de ville et médecine hospitalière tout en renforçant leurs coopérations.

 

La transformation de notre système de santé ne peut réussir sans une organisation préalable des soins primaires. Les professionnels de santé libéraux sont disposés à s’engager vers une responsabilité collective de la santé de la population à l’échelle d’un territoire. Mais cette prise de responsabilité nécessite des moyens et des outils.

Le premier de ces outils doit être un numéro d’appel national géré par la médecine libérale, couplé à une réponse libérale collective. Elle s'organise par territoire dans les situations où l’équipe de soins habituelle du patient n’est pas en mesure de lui apporter une réponse dans un délai compatible avec son état de santé.

 

Le 116-117 inscrit dans la dernière loi de santé n’est pas encore déployé dans l’attente de nouveaux arbitrages suites aux annonces du Président de la République fin 2017 sur le regroupement de tous les numéros d’urgence en un seul numéro d’appel.

 

MG France réaffirme aujourd’hui le caractère indispensable d’un numéro d’appel national dédié aux DSNP, en complémentarité d’un numéro d’appel d’urgence dédié aux urgences vitales (aujourd’hui le 15). Ce numéro d’appel national pour les DSNP doit être opérationnel sur les plages horaires de la PDSA, mais aussi en journée.
Le traitement des appels relevant de demandes de soins non programmés sur des plateformes communes avec celles réceptionnant les urgences médicales (actuel 15) reste une hypothèse d’actualité, sous réserve que le principe de gestion paritaire de ces plateformes par les régulateurs libéraux et les régulateurs hospitaliers soit garanti.

 

La mise en place rapide et effective du 116-117 sera un signal politique répondant aux attentes du Président de la République et de la ministre de la santé à l’égard des professionnels de santé libéraux, mais aussi un message de confiance à leur intention, capable de susciter une dynamique territoriale pour l’organisation des soins.

 

Mots-clés : continuité des soins, 116-117, rapport du HCAAM, demandes de soins non programmés

 

Contacts :

Dr Jacques Battistoni - Tél : +33 662 610 999
Dr Margot Bayart - Tél : 06 07 97 60 79
Dr Jean-Louis Bensoussan - Tél : 06 14 55 48 68

Référence du communiqué de presse : N° 2018-20 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

AFFICHES
Téléchargement de guides
et plaquettes
Slider
 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
07 Déc 2019
09:00 - 16:30
AG MG France
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr