Actualité

 

Vent de panique à la Fédération Hospitalière de France (FHF) à quelques jours de l'annonce du plan gouvernemental sur la Santé !

Semblant anticiper la remise des copies par Agnès Buzyn avec une certaine crainte, Frédéric Valletoux (président de la FHF) cherche des excuses à l'explosion des dépenses hospitalières, notamment des passages aux urgences ...

 

Aux universités d'été de la FHF, il a le culot de charger la médecine de ville à coups d'infographies simplistes sur la démographie médicale ...

 

Certains invités ont la courtoisie de renchérir, comme par exemple le Pr Jean Sibilia, président de la conférence des doyens, qui prétend que « si les étudiants en médecine et les jeunes médecins avaient plus de valeurs citoyennes et républicaines et rendaient ce qu’ils ont reçu... il n’y aurait plus de problèmes de démographie médicale » ...

 

Les solutions de Frédéric Valletoux ? Les gardes obligatoires et le déconventionnement dans les zones "suffisamment dotées", dont il reconnaît lui-même qu'elles sont introuvables ...

 

Bref, c'est la panique. La communication et le lobbying c'est pourtant la grande spécialité de la FHF.

 

C'est plus simple que de remettre en cause ce qui pose problème à l'hôpital : Urgences open bar, HAD à tout prix, réseaux hospitalo-centrés, tournante des avis spécialisés, examens redondants, appels non-décrochés ... Et il faudrait encore augmenter le budget de ce tonneau des Danaïdes ?

 

Quelles que soient les annonces des prochains jours, le changement des mentalités en faveur des soins primaires est en marche, ces gesticulations de dernière minute n'y changeront rien.

 

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude