Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

Les explications de la signature de l’avenant 9 # 4/5

Avenant 9 : MG France vous explique # 4/5.

L'avenant n°9 à la convention a été signé le 30 juillet.

MG France avait obtenu cette négociation à l'automne. Elle avait été suspendue pendant la campagne pour les URPS. Elle a repris en juin.

Nous avons freiné les ardeurs de la CNAM sur le "virage numérique" de la santé. De nombreuses contraintes voulues par la CNAM ont été évitées...

La téléconsultation évolue.
Exit l'obligation d'avoir vu le patient en présentiel préalablement, mais il faudra obligatoirement une alternance de consultations physiques et de téléconsultations.
En outre, la télémédecine ne devra pas dépasser 20% de l'activité du praticien dans le cas général.
La télé expertise sera rémunérée au requérant 10 € par télé expertise dans la limite de 4 par patient et par an. (20€ pour le requis).

L'usage du Dossier Mal Parti, serpent de mer bien connu, doit être développé selon la CNAM.
Ce DMP devra être abondé dans 20 % des actes médicaux pour pouvoir bénéficier des 40 points (280€) prévus, dans le volet 2 donc optionnel.
Il sera vite rempli d'ordonnances quasi identiques...

Dans le DMP, le volet de synthèse médicale VSM.
Dans l'esprit de nos interlocuteurs, ce VSM était une double saisie de tous les ATCD de nos patients.
Avec un peu d'explications, nous leur avons fait comprendre que nous ne pouvons inscrire au VSM que les seuls ATCD attestés et que nous n'y mettrions pas "tout". Dont acte. Et comme c'est du travail que de faire un tri pertinent, nous avons exigé une rémunération.
Cette rémunération portera sur notre patientèle ALD, sera pondérée en fonction du nombre de patients concernés, avec pour base une rémunération "one shot" de 1500€ si en juin 2023 la moitié des patients en ALD a un VSM dans son DMP, 3000€ si le taux de 90% est atteint.
Nous avons refusé le taux de 100% impossible à atteindre avec les nouveaux entrants et les sortants de patientèle sur l'année...
Ce paiement est alimenté par les crédits du "Ségur numérique" ce qui explique le "one shot".
Tout cela reste facultatif !

L'usage d'une messagerie de santé sécurisée pour échanger avec des patients dans leur "espace numérique santé" à hauteur de 5% des actes sera valorisé de 40 points (280€) dans le forfait structure volet 2 (optionnel).

L'utilisation de la e-prescription (ordonnance dématérialisée) à hauteur de 50 % des ordonnances sera valorisée de 40 points (280€)à dans le forfait structure volet 2 (optionnel).

L'usage de l'application Carte Vitale pour 5% des FSE transmises sera valorisé de 40 points (280€) dans le forfait structure volet 2 (optionnel).

Enfin les téléservices vont se développer et deux petits nouveaux apparaissent, la déclaration de grossesse dématérialisée et la prescription de transport dématérialisée. Les objectifs se durcissent sur les indicateurs arrêt de travail et certificat d'accident de travail mais pour l'ensemble, et contrairement à ce que souhaitait l'assurance maladie, cela reste optionnel, et pas dans le volet 1. Ouf !

Pour MG France, négocier, c'est obtenir des avancées qui préparent l'avenir des médecins généralistes.

La suite prochainement...

Les infos claires validées et mise à jour quotidiennement sur :
le site MG France
et le site CORONACLIC du CMG

Des questions, des inquiétudes, des suggestions …
MG France met à votre disposition, pour recueillir vos questions, vous répondre et transmettre vos propositions aux pouvoirs publics :

le mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Et vous trouverez toutes vos formations sur le site MG Form


 

 

 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
Aucun événement
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript614ebd16eb528ReCAPTCHA, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.