Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

Témoignage d’un MG au temps du Covid

L'état d'esprit des médecins généralistes : un témoignage

Un médecin généraliste traitant au temps du Covid

Dans mon patelin semi-rural, les nouvelles circulent vite.
“Il a condamné la salle d’attente et il faut attendre dehors”.
Le Covid a bien chamboulé les pratiques.
Mars 2020 a été clément, c’est passé facilement et ils ont pris l’habitude.
Certains qui venaient à pieds ( je leur dis toujours qu’il faut marcher ! ) viennent maintenant en voiture, pour attendre dehors, mais confortablement.

Et puis il y a le masque. Indispensable mais “piégeux” !
Combien de fois les larmes ont coulé de leurs yeux sans que je les voie venir…
Faire de la médecine juste en regardant les yeux, je me sens devenir “iridologue”.

La désinfection des surfaces et instruments me prend du temps entre chaque patient. Le retard s’accumule. Pas grave, ils sont dans leurs voitures. Sauf quand ils viennent à pieds.
En tout cas je suis content d’avoir fait comme ça. Je viens d’apprendre que le Covid est en tête des maladies nosocomiales dans les hôpitaux…
Et toujours pas de cluster en médecine générale. Fier, un peu.

J’aimais bien faire des visites. Mais désinfecter la trousse entre deux patients, dans la cour ou sur le trottoir, appuyé sur le capot de la bagnole, ça va bien quelques jours, j'aime moins… Mais je le fais quand même, en visite je n’ai que des patients très fragiles.

L’info circule vite, très vite, trop vite.
Zoom est entré dans ma vie. Zoom du matin, opérationnel, tac-tac, on est calé pour la journée.
Zoom du midi, la bouche pleine avec des miettes plein le clavier, vite ma soufflette !
Et Zoom du soir, vautré sur ma chaise, relax, la journée est finie, on se lâche, on ne regarde pas l’heure mais la caméra, droit dans le petit point vert… La zoomite, docteur, ça se soigne ?

Summun de la comm, les “DGS Urgent”.
Avant c’était sympa, on avait confirmation d’une nouvelle épidémie d’Ebola… trois ou quatre jours après que Libé en ait parlé.
Mais maintenant ça s’enchaine à haute cadence et…pour dire des âneries.

Plus du tout confiance dans les hautes sphères. Salomon rime avec démission.
Les masques qui ne servaient à rien, les tests “open bar” avec 200 mètres de queue devant le laboratoire d’analyses, les tests “open bar” chez le pharmacien, les écoles ouvertes et les jardins publics fermés et maintenant la vaccination “pénurique” et désorganisée : quelle ânerie n’ont-ils pas faite ?

Je me sens seul. Détenteur d’un capital de confiance des patients, énorme, mais lourd.
Pourrai-je longtemps gérer seul leurs problèmes avec les hôpitaux qui déprogramment et font de la téléconsultation pour surveiller les greffés rénaux ? Avec les délais de consultations spécialisées qui se sont encore allongés ?

La vaccination est notre seule chance.
Je monte en petit centre de vaccination avec le Maire.
Il me faut des infos.

Dans cette crise, quelque chose n’a pas changé. Quand j’ai besoin d’un “tuyau” je me tourne vers MG France.

Mon syndicat, MG France, m’a tout expliqué, le virus, les mesures-barrière, l’épidémie, la pandémie, les cotations et règlements qui valsent, les centres de prélèvement, les tests antigéniques, les vaccins qui arrivent ou pas, leur mode d’emploi, l’implication des MG pour leurs patients…
Une masse d’infos fiables jamais contredites par les faits.
Une protection de mes revenus car heureusement qu’ils ont obtenu des consultations à 40€ et plus, sinon j’aurais pris une "grosse claque" avec la baisse du nombre d’actes.
Un accompagnement quotidien. C’est peut-être grâce à cela que je ne suis pas en burn-out ?

En période de crise on compte ses amis. MG France en fait partie. Je vais voter MG France.

Parole de médecin.
Un généraliste comme les autres.

Élections URPS 31 mars - 7 avril 2021 : le mode d’emploi du vote électronique, c'est par ici

 

Les infos claires validées et mise à jour quotidiennement sur :
le site MG France
et le site CORONACLIC du CMG

Des questions, des inquiétudes, des suggestions …
MG France met à votre disposition, pour recueillir vos questions, vous répondre et transmettre vos propositions aux pouvoirs publics :

le mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Et vous trouverez toutes vos formations sur le site MG Form

 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
Aucun événement
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr