Présidentielle 2022 : MG France analyse les programmes et s’engage contre l’extrême droite

Imprimer
Communiqués

Les Français sont appelés à élire, le dimanche 24 avril, celui ou celle qui présidera la République pendant 5 ans.

Les professionnels de santé, et parmi eux les médecins généralistes, vont examiner les propositions des deux candidats restant en lice en matière de santé.

MG France rappelle les valeurs qui doivent guider les soignants et fonder nos politiques de santé :

Parmi les propositions, celles qui limitent l’accès aux soins des populations d’origine étrangère (bénéficiaires de l'AME) aux seuls soins considérés comme urgents sont à la fois contraires à l’éthique médicale et néfastes pour la santé de toute la population.

La variation du tarif des consultations selon le lieu d’exercice est une mesure aussi inadaptée au problème des « déserts médicaux » qu’inapplicable.

La nécessaire lutte contre la fraude ne suffit évidemment pas à financer le système de santé à la hauteur des besoins.

La « liberté vaccinale » comme « la liberté de prescrire » proposées dans le programme du Rassemblement National rappelleront aux médecins que la crise sanitaire a vu se développer des thèses complotistes contraires à la rigueur scientifique qui guide leurs soins.

Enfin l’élection de la candidate d’extrême droite menacerait la liberté d’expression des professionnels de santé.

MG France, premier syndicat des médecins généralistes, appelle tous les médecins, les professionnels de santé et la population à refuser le vote d’extrême droite.

Compte tenu d'un résultat électoral probablement plus serré qu’en 2017, personne ne doit oublier que s'abstenir ou voter blanc revient à choisir la candidate de l'extrême droite.

Mots clés : élection présidentielle