Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

MG France affiche ses objectifs pour la négociation conventionnelle qui s'ouvre

Lors de l'ouverture de la négociation pour un avenant 9 à la convention médicale, répondant au "Ségur de l’hôpital", MG France a exposé une nouvelle fois les besoins des médecins généralistes.
Ces besoins sont immenses, à la hauteur du retard d’investissement accumulé sur les soins primaires depuis des années. Cette négociation échouera si les moyens financiers mobilisés ne sont pas à la hauteur des attentes de la médecine générale, que la crise Covid a mis en première ligne depuis mars dernier, cristallisant un mécontentement croissant.

Avant même la crise sanitaire, MG France avait porté une demande prioritaire sur l'extension du champ de la visite longue à domicile du médecin traitant, programmée dans l’avenant 6, plus que jamais d’actualité avec la crise sanitaire, et sur le financement du volet ambulatoire du Service d'Accès aux Soins attendu tant par la population que par les médecins libéraux.

L’épidémie en cours montre l’implication des médecins généralistes en santé publique.
MG France a avancé trois propositions immédiates pour une prise en charge optimisée des patients : la poursuite de la majoration de la consultation de dépistage (MIS), la possibilité de coter le prélèvement PCR lorsque le médecin choisit de s'en charger, et la mise en place d'une consultation complexe dédiée à la prévention de la covid pour ses patients à risque. Le syndicat des généralistes attend une réponse rapide afin de faire face à l’extension actuelle de l’épidémie.

MG France est le porte parole des attentes des médecins généralistes. Celles-ci portent sur l'amélioration de la protection sociale du médecin libéral, la valorisation des visites à domicile et des autres actes, la simplification des cotations des consultations complexes, la possibilité de téléconsultation sans vidéo pour les patients non équipés, et des conditions d'exercice facilitées par des outils numériques adaptés et financés.

MG France n’acceptera jamais que les médecins généralistes soient aux ordres de l’hôpital et de simples effecteurs du Service d'Accès aux Soins.
MG France refuse que les médecins généralistes en première ligne contre la covid ne soient pas soutenus par les pouvoirs publics.
MG France réclame une reconnaissance du travail des médecins généralistes, particulièrement en cette période où ils sont de plus en plus sollicités, et souvent de plus en plus épuisés.

Mots clés : avenant 9, visite longue, covid, service d’accès aux soins

 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
Aucun événement
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr