Info Express
Communiqué de presse
Lettre aux généralistes
Les guides
Slider

Déconfinement : la médecine de proximité relèvera ce défi

Après deux mois de confinement, les modalités de son allégement revêtent une importance capitale.

La lutte contre la diffusion du virus repose sur deux séries de mesures : la prévention grâce à la distanciation sociale, le port des masques, le lavage des mains et les règles d’hygiène, et l’extinction rapide des foyers de réapparition de l’épidémie sur le territoire.
Pour repérer les nouveaux cas avant qu'ils ne soient à l'origine de nouveaux clusters infectieux, le diagnostic rapide des cas isolés et la recherche des filières de contamination sont essentiels. Le médecin traitant, le plus souvent généraliste, est le mieux placé pour assurer le diagnostic de ces cas isolés et éviter qu'ils ne contaminent leur entourage, parce qu’assurer ce diagnostic est son travail habituel de médecin de premier recours, habilité à repérer et à traiter les maladies qui affectent sa patientèle.
Le médecin traitant est le mieux placé pour délivrer un message d’éducation à la santé, pour conseiller en prenant en compte la situation particulière de chaque patient, pour évaluer son contexte familial et social.
C’est le mieux placé pour soigner dans son environnement personnel un patient affecté par un covid et pour protéger son entourage de la propagation du virus, en coordination avec les autres médecins spécialistes.
C’est le mieux placé parce que c'est l'interlocuteur de confiance des patients, et que cette confiance conditionne l'acceptation par les patients du diagnostic et du repérage des possibles contaminations intra familiales.
Pourtant, la responsabilité qui revient à tous les médecins de contribuer à la lutte contre le développement des foyers épidémiques isolés ne peut se substituer à leur conscience, au respect du secret médical et à cette confiance accordée par le patient.
L'obligation écrite par le parlement, si elle protège le professionnel, ne doit pas freiner la recherche d’un accord partagé entre le malade et son médecin sur la prise en charge de son affection.
Chaque individu, chaque patient malade devra mesurer sa responsabilité de faire obstacle à la diffusion du virus en s’isolant le temps nécessaire et en protégeant ainsi son entourage familial et social, en s'appuyant sur les conseils de son médecin.
Pour y parvenir, les syndicats représentatifs signataires souhaitent que chaque médecin traitant s'engage pleinement auprès des patients concernés, en leur expliquant la démarche, l'intérêt du repérage pour la protection de leur entourage et les précautions prises sur les données qu'in fine il acceptera ou non, de transmettre à l'assurance maladie.
Lundi prochain s’ouvrira une page nouvelle de l’histoire de notre pays. Les médecins de ville et en particulier les généralistes y prendront une place importante, et relèveront ce défi.

 
Contact presse :
MG France : Dr Jacques Battistoni, président : 06 62 61 09 99 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
SML : Dr Philippe VERMESCH, Président du SML : 06 09 55 77 24
CSMF : Dr Jean-Paul ORTIZ, Président du CSMF : 06 07 86 08 83
 
 
 
 

Newsletter

 
 

Calendrier

 
Aucun événement
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr