Presse

Communiqués 2019

La Direction de la Sécurité sociale a décidé de confier le prélèvement des cotisations retraites des professions libérales aux URSSAF.

 

MG France dénonce cette décision prise sans concertation, notamment avec le Conseil d’Administration de la CARMF. Elle intervient en contradiction avec plusieurs déclarations récentes du Haut Commissariat à la Réforme des Retraites.

 

Si cette décision était maintenue, les médecins perdraient un interlocuteur de proximité habitué à leurs problématiques au profit de l’URSSAF devenant organisme collecteur unique. Les médecins savent les difficultés qu'ils rencontrent lorsqu'ils doivent entrer en contact avec cet organisme.

 

- MG France rappelle son attachement au régime par répartition, garant de la solidarité intergénérationnelle.

- MG France demande la sanctuarisation des réserves du régime complémentaire des médecins. Elles doivent revenir à ceux qui les ont provisionnées.

- MG France demande que le montant des pensions reste au moins égal au niveau actuel, ce qui nécessite un taux de cotisation assez élevé pour compenser l'effet de carrières raccourcies par la durée des études.

- MG France rappelle la place importante de l’ASV dans la retraite des médecins conventionnés. Toute remise en cause de cet avantage serait synonyme de rupture du contrat conventionnel.

 

Solidaire de la position de la CARMF sur le prélèvement des cotisations, MG France s’inquiète du devenir de ses salariés et réclame une clarification rapide des missions attendues des caisses de retraite des professionnels libéraux. 



Mots clés : CARMF, ASV, répartition

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude