TEMOIGNAGE

La CPTS, l’interface pour l’accès aux soins dans un bassin de vie...

Les CPTS se mettent en place pour répondre aux besoins de leur population d’accéder aux soins de premier recours, de bénéficier d’un parcours de santé adapté et d’être mieux protégé par des mesures de dépistage et de prévention.
À l’échelle d’un bassin de vie, la CPTS devient ainsi un interlocuteur identifiable et représentatif qui doit s’articuler avec les autres structures d’exercice coordonné mais également avec les initiatives des collectivités locales et citoyennes.
La CPTS du nord du Lot a pu voir le jour grâce à l’ancrage sur son territoire de plusieurs maisons de santé pluridisciplinaires, d’équipes de soins primaires, et d’une organisation de PDSA, en s’appuyant sur leurs expériences respectives du travail collectif. Parallèlement la CPTS doit permettre de soutenir les professionnels isolés et leur faire bénéficier des avantages de l’exercice cordonné.
A l’échelle de notre petit département, nous pouvons également compter sur le DAC 46 dans le cas de situations particulièrement complexes et dans la recherche de ressources spécifiques. Cette coopération va également favoriser une meilleure efficacité dans le cadre du projet ICOPE* du dépistage de la fragilité et de sa prise en charge.
La CPTS s’est ainsi impliquée dans l’écriture du « contrat local de santé » de la communauté de communes afin d’identifier les missions de chacun, évitant ainsi les redondances ou les initiatives inadaptées. Le CLS aura ainsi pour objectif de conforter l’attrait de notre territoire, de favoriser l’accueil des internes et des remplaçants avec des locaux adaptés, de soutenir une filière « santé » dans le lycée local mais aussi les projets immobiliers des MSP.
Enfin, le projet de CPTS a été élaboré en concertation avec une association d’usagers du territoire, dans le cadre d’un dialogue constructif, notamment sur le sujet délicat du besoin réel et du besoin ressenti. L’intelligence collective peut ainsi permettre d’éviter d’apporter des solutions simplistes aux problèmes complexes. Certes la CPTS ne peut à elle seule répondre à tous les défis, mais avec l’appui de tous et en identifiant les rôles de chacun, elle permet sans nul doute d’éviter une dégradation incontrôlable d’une situation sanitaire, particulièrement
dommageable pour les populations les plus défavorisés.
Oliver DARREYE, médecin généraliste à Vayrac - sur la mise en place d’une CPTS dans le Lot (46)
* Le programme ICOPE de l’OMS préconise des parcours de soins intégrés pour les seniors reposant sur une démarche de prévention structurée.

 

 

 







 

 

 

 

 

Newsletter

 
 

Formations

 
 

Informations

 
13, rue Fernand Léger, 75020 PARIS 01 43 13 13 13 services@mg-france.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Pour en savoir plus sur la politique de cookies

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript62fd67a67298bReCAPTCHA, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.