infoexpress

  • DMP : outil ou fourre-tout ?

    On nous présente le nouveau DMP comme la panacée, l'outil de coordination ultime.

  • Acceptez-vous cela ? Pas nous !

    Un service de rendez-vous en ligne qui écrit à vos patients "Votre praticien souhaiterait connaître votre avis sur votre rendez-vous" dans un courriel où vous êtes présenté comme l'expéditeur...

  • Téléscopage

    Avez-vous remarqué ?

    Hier, on évoquait*, pour la recertification, une trentaine de journées de formation par an.

  • Cotisations sociales: une hausse limitée par la signature de l’avenant 5

    A l’heure où nous constatons tous une hausse des cotisations URSSAF (dont nous vous rappelions l’intérêt de les vérifier ICI), quelques éléments de rappel.

  • Accessibilité : le feuilleton continue

    Vous connaissiez les Ad'AP (agendas d'accessibilité programmée)...
    Mais nombre de dirigeants de petits ERP (établissements recevant du public), les trouvant trop compliqués, ne s'y engageaient pas.
    Résultat, l'accessibilité attend. Dommage pour les PMR (personnes à mobilité réduite)...

    Au delà des acronymes, on ne fait de politique que sur des réalités.
    Depuis juillet dernier, un nouvel imprimé CERFA vous permet de faire une déclaration simplifiée de vos travaux d'accessibilité, une seule page, pas de paperasse supplémentaire.

    Tous les détails ici

    ENFIN !

  • Le médecin prescrit, le pharmacien délivre. C’est la réalité du terrain !

    Il est parfois difficile d’obtenir un rendez-vous en moins d’une heure pour une conjonctivite ou une cystite … Ce n’est pas grave mais bien gênant, c’est certain.

    La solution est-elle, pour autant, de déléguer la prescription au pharmacien pour certaines pathologies (conjonctivites, cystites, etc.), comme le pensent nos députés, qui viennent d'adopter un amendement dans ce sens en Commission des affaires sociales ?

    Le pharmacien détectera-t-il la gravité derrière la plainte banale ?
    Choisira-t-il l’antibiotique pour la cystite en fonction des dernières données de la science ou des molécules en stock dans la pharmacie ?

    Le médecin prescrit, le pharmacien délivre. C’est la réalité de la pratique, parfois suppléée localement, en cas d’urgence, et en accord avec le médecin.
    Mais ce ne doit pas devenir la règle !

  • ALD en renouvellement automatique, ou pas !

    Depuis mai 2018, l’assurance maladie renouvelle automatiquement 17 ALD (soit ¾ des ALD dont le diabète, Alzheimer et Parkinson).

    Certaines pathologies n’ont pas le bonheur d’être sur cette liste. C’est au médecin de chercher sur Ameli si l’ALD d’un patient arrive bientôt à échéance. Et la navigation n’est pas simple !

    Liste des ALD en renouvellement automatique ou en renouvellement médecin traitant

    MG France demande qu'une notification systématique et obligatoire,
    3 mois avant la fin de l’ALD,
    quel que soit le régime dont relève le patient,
    soit adressée au patient et à son médecin traitant !
    Ce serait bien mieux.

  • Macron et le reste à charge zéro

    Les complémentaires promettent d’y travailler.
    En 10 ans, leurs tarifs ont triplé et leurs dépenses de communication ont augmenté de 30 %.

    Et pendant ce temps, l’accés aux soins pose des problémes à 5 % de la population.

    L’accés aux soins pour tous, c’est d'abord l’exonération du ticket modérateur au quotidien.

    Le reste à charge zéro en soins primaires, c’est pour quand ?

  • Maladies chroniques : la réponse doit être différente a dit le Président

    Les Français veulent être soignés chez eux. À près de 90 %.

    À quand une VL (Visite Longue) étendue à toutes les personnes en ALD et dans l’incapacité de se déplacer ?
    La réponse au maintien à domicile commence par là.

    Monsieur le Président, la VL à 70€ pour toutes les situations qui le nécessitent.

  • Macron veut renforcer le rôle du médecin traitant dans la prévention

    Le Président a insisté sur une nécessaire « réorientation de l’organisation du dispositif de soins afin de traiter les pathologies très en amont ».

  • Télémédecine : la visite d’abord !

    Les négociations sur la télémédecine sont toujours en cours.

    Passons sur le ridicule des rémunérations proposées au regard du coût du matériel.

  • 26 avril : versement de la ROSP Adulte

     

    Après le premier quart du FPMT (Forfait Patientèle Médecin Traitant), vous allez recevoir la ROSP Adulte le 26 avril.

  • Comment ça se passe chez vous ?

     

    Le paiement de la ROSP Adulte interviendra fin avril. Celui de la ROSP Enfant sera versé en juin, comme le Forfait structure.

  • ROSP : la Sécu à la peine !

     

    Suite aux modifications de la ROSP, les projections de la Sécu étaient à la baisse pour l’exercice 2017 !

  • Épidémie de rougeole : le retour ?

    917 cas de rougeole ont été recensés en France en moins de 6 mois. La couverture vaccinale contre la maladie varie de 62 à 88 % selon les départements. Il faudrait atteindre 95 % pour stopper la circulation de la maladie. Pour mémoire, la rougeole reste une maladie mortelle. 20 personnes en sont décédées entre 2008 et 2016.

  • Etre femme et médecin

    Être femme et médecin, c'est encore s’entendre dire en 2018 par des professeurs des universités que certaines spécialités ne sont pas faites pour nous. Qu’elles ne sont pas faites pour des femmes qui risquent d’être enceinte, trop émotives, trop fatiguées … ! Encore du chemin à faire auprès des hospitalo-universitaires...

  • APL

    APL = Allocation Personnalisée Logement ?
    Non-non-non !

  • Le médecin traitant de l’enfant, c’est vous !

    Le médecin traitant de l’enfant, c’est vous !

     

    Seulement 10 % des enfants de moins de 16 ans auraient déclaré un médecin traitant.

  • Forfait structure : après un pas en avant, l'assurance maladie fait un pas en arrière

    Les conditions pour bénéficier du premier volet du forfait structure (1260€ cette année puis 1960€ en 2019) étaient imprécises.

     

    Clarifions la situation !

  • Avantage Supplémentaire Maternité

    Depuis le 29 octobre 2017, l’Avantage Supplémentaire Maternité (ASM) permet aux médecins de bénéficier d’un revenu de remplacement permettant de payer les charges du cabinet et s'ajoute au forfait et aux indemnités journalières déjà en vigueur.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude