Presse

Communiqués 2018

Le plan pour la prévention en santé présenté hier par le gouvernement met en avant les principaux déterminants de santé, à tous les âges de la vie, et la lutte contre les facteurs de risque que sont les addictions, les accidents et les maladies infectieuses.

Si la prévention est l’affaire de tous, parents, éducateurs, enseignants, et concerne toute la population, MG France souligne la place primordiale des professionnels de terrain, notamment médecins généralistes, dans tout dispositif visant à accroître la place de la prévention dans notre système de santé.

Plusieurs axes de ce plan relèvent de l’action des médecins généralistes

20 examens de santé entre 0 et 18 ans seront désormais pris en charge à 100% par l’assurance maladie obligatoire. MG France demande depuis plusieurs années l’exonération du ticket modérateur pour les soins primaires afin d’améliorer l’accès aux soins. La mesure proposée par le gouvernement, bien que limitée, s’inscrit dans cette direction.

ll s’agit pour l’essentiel de consultations complexes qui nécessitent compétences et savoir-faire à des moments-clés du développement de l’enfant et de l’adolescent. Cette valorisation de la consultation devra à terme s’inscrire dans la convention médicale.

MG France se félicite de la mise en place d’un programme national de dépistage du cancer du col de l’utérus. La majorité des frottis de dépistage est réalisée par les médecins généralistes. Cette mission de prévention s’appuie sur une campagne nationale de promotion du dépistage organisé.

D’autres axes relèvent d’une action en équipe de soins

C’est le cas de la lutte contre les addictions, qui sera d’autant plus efficace qu’elle s’appuiera sur une action concertée des professionnels d’un territoire de soins, par exemple dans le cadre d’une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS).

C’est le cas de la généralisation de la vaccination antigrippale chez le pharmacien après l’infirmière. MG France demande, pour améliorer la couverture vaccinale, que cette mesure soit couplée à la mise à disposition de stocks de vaccins chez le médecin généraliste. A l’avenir, la promotion des vaccinations devra se réaliser à l’échelle d’un territoire de soins permettant la traçabilité des vaccinations effectuées et le recueil de données de santé.

C’est la cas de la promotion de l’exercice physique chez l’enfant et l’adulte en surpoids, réalisées en équipe de soins bénéficiant du support d’une infirmière de santé publique, comme dans le dispositif Asalée qui devrait être étendu afin de toucher de plus larges populations.



Mots clés : prévention, santé publique, équipes de soins


Contacts :

Dr Jacques Battistoni - Tél : +33 662 610 999

Dr Margot Bayart - Tél : 06 07 97 60 79

Dr Jean-Louis Bensoussan - Tél : 06 14 55 48 68

Référence du communiqué de presse : N° 2018-09 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude