Presse

Communiqués 2019
Alors que les docteurs Carli et Mesnier s’apprêtent à livrer les premiers résultats de leur mission sur les urgences, MG France rappelle que rien ne sera possible sans la participation active des médecins généralistes.
MG France souligne en premier lieu l'importance d'un numéro unique (116 117) dédié à la régulation des demandes de soins non programmés. Celles-ci ne doivent pas être confondues avec les urgences vitales ; elles justifient pour cela un numéro spécifique qui permet d’identifier, dans tous les territoires, la réponse organisée aux demandes de soins de la population.
 
Les effecteurs naturels de ces demandes de soins non programmés sont les médecins généralistes traitants. La charge de travail correspondant aux passages inappropriés aux Urgences est d’environ un acte par jour et par médecin généraliste. Ils doivent être encouragés à s'organiser pour disposer des plages horaires nécessaires.
 
MG France exige la mise en place d'une cotation spécifique pour les actes réalisés à la demande du centre de régulation des appels. Cette cotation doit inciter les médecins généralistes à adapter leurs agendas déjà chargés à ces demandes de soins, dans le cadre des organisations territoriales qui se mettent en place progressivement. 
 
Mots clés :  urgences, 116-117, soins non programmés
 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude