Presse

MG France prend connaissance avec effarement de propos de la ministre de la santé relatés dans la presse à la suite d'une interview radio : (…) Quand nous contrôlons les arrêts de travail, 15 % sont inappropriés, sont des abus. Il y a quelqu'un qui paye pour tout le monde, c'est la Sécu. Le médecin prescripteur, ce n'est pas lui qui paye …

  • Ce taux de 15 % s’applique aux arrêts ayant fait l’objet d’un contrôle. Ces contrôles portent sur moins de 5 % de l'ensemble des arrêts maladie. 15 % de 5 % égalent 0,75 %,ce qui est un chiffre nettement moins spectaculaire …
  • Les arrêts de plus de 6 mois sont systématiquement validés par le service médical. Pour cette raison, les médecins qui les prescrivent ne peuvent être mis en cause.
  • MG France s'étonne que la ministre de la santé semble regretter que les médecins ne paient pas les indemnités journalières des patients à qui ils prescrivent un arrêt de travail. Faudrait-il, pour limiter les dépenses de santé en France, que les médecins paient les indemnités journalières ? Pourquoi pas aussi les médicaments ou les examens prescrits à leurs patients ?
     

Les médecins généralistes, conduits par leur rôle de premier recours à prescrire la majorité des arrêts de travail, sont excédés par ce chapeau qu'on leur fait systématiquement porter pour ne pas avoir à questionner les causes profondes des difficultés physiques, sociales ou environnementales que rencontrent leurs patients.

MG France comprend ces généralistes et leurs patients, et continuera à défendre les uns et les autres.

Mots-clés : arrêts de travail, IJ, ministre de la santé

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude