Presse

MG France apprend à la lecture attentive du Journal Officiel* que le gouvernement envisage d'interdire la primo-prescription des appareils auditifs aux médecins généralistes français.


Cette mesure conduirait les personnes âgées à reporter ou à renoncer à leur appareillage.
Elle est incohérente alors que l'État cherche à limiter le reste à charge financier des patients lors de l'acquisition de ces équipements.
Elle est vexatoire pour la profession généraliste qui sait parfaitement reconnaitre les cas où l'intervention d'un ORL est nécessaire. Ces situations ont été listées par l'Académie Américaine d’ORL : surdités brusques, vertiges, asymétrie, acouphènes …

MG France rappelle d’ailleurs la baisse drastique des formations accessibles aux médecins généralistes qui souhaitent se former sur ces sujets.

En matière d'appareillage comme en matière de médicaments, MG France s'oppose une nouvelle fois à des mesures discriminatoires qui limitent la liberté de prescription des médecins généralistes et compliquent l'accès aux soins de leurs patients.

* https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000037086670

Mots-clés : prescriptions, accès aux soins, reste à charge, appareil auditif

Contacts :

Dr Jacques Battistoni - Tél : +33 662 610 999
Dr Margot Bayart - Tél : 06 07 97 60 79
Dr Jean-Louis Bensoussan - Tél : 06 14 55 48 68

Référence du communiqué de presse : N° 2018-23 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude