Presse

Communiqués 2018
Catégorie : Communiqués 2018

 

Le 8 mars MG France a participé à une réunion de travail sur les Infirmiers en Pratiques Avancées (IPA).

 

Alors qu’un décret définissant le cadre de cette profession est en préparation, MG France rappelle que la transition épidémiologique de l’aigu vers le chronique, de l’hôpital vers la ville, nécessite un investissement massif dans la coordination des soins, le respect du parcours du patient, coordonné par le médecin traitant et l’adaptation de notre système de soins à cette nouvelle donne.

 

L’IPA, tel qu’il est défini dans le projet de décret, ne correspond pas aux besoins d'un exercice coordonné de proximité. Le contenu du décret fait des IPA des assistants de médecins spécialistes, sur le modèle hospitalier, dotés d’une certaine autonomie sur des actes techniques, sans préciser l’indispensable coopération avec le médecin généraliste traitant.

 

Il ne met à aucun moment en avant les notions d’équipes de soins de proximité, de collaborations que vivent les médecins et les infirmiers sur le terrain. Il crée un étage de soins indépendants, sans cadre de coopération par les équipes de soins.

 

Il ne répond, ni à la problématique de la pertinence des soins, du fait de l’absence de notion de coordination, ni à l’amélioration de l’accès aux soins, en ne permettant pas de répondre aux enjeux d’organisation des soins que nous voulons construire avec tous.

 

MG France ne soutiendra pas un projet de décret qui ne balise pas avec précisions le cadre de l’exercice des IPA et met ainsi en danger l’exercice coordonné de proximité et, à terme, le fonctionnement de notre système de santé.

 

 Mots clés : exercice coordonné, parcours de soins, IPA, médecin traitant
 

Contacts :


Référence du communiqué de presse :
N° 2018-06 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)