• Amendements au PLFSS 2019 : MG France s'oppose aux tentatives de démantèlement du métier de médecin généraliste

    Au prétexte de soulager les médecins généralistes qui subissent une baisse démographique malgré nos alertes qu'aucun politique n'a écouté, certains se proposent de démanteler notre métier en confiant aux uns les vaccinations et aux autres le renouvellement des traitements chroniques, voire la modification de ces traitements.

  • Le médecin prescrit, le pharmacien délivre. C’est la réalité du terrain !

    Il est parfois difficile d’obtenir un rendez-vous en moins d’une heure pour une conjonctivite ou une cystite … Ce n’est pas grave mais bien gênant, c’est certain.

    La solution est-elle, pour autant, de déléguer la prescription au pharmacien pour certaines pathologies (conjonctivites, cystites, etc.), comme le pensent nos députés, qui viennent d'adopter un amendement dans ce sens en Commission des affaires sociales ?

    Le pharmacien détectera-t-il la gravité derrière la plainte banale ?
    Choisira-t-il l’antibiotique pour la cystite en fonction des dernières données de la science ou des molécules en stock dans la pharmacie ?

    Le médecin prescrit, le pharmacien délivre. C’est la réalité de la pratique, parfois suppléée localement, en cas d’urgence, et en accord avec le médecin.
    Mais ce ne doit pas devenir la règle !

  • Prescription et délivrance de médicaments : MG France refuse la confusion des rôles

    MG France découvre avec stupeur un amendement destiné à élargir les conditions de délivrance des médicaments remboursables par les pharmaciens.

  • Génériques : la fin des sornettes !

     

    Depuis des années, on nous met la pression sur les médicaments génériques.
    Avec nos patients, nous perdons du temps en négociation, ou en écriture du NON SUBSTITUABLE à la main, svp !

  • MG France demande une clarification de la politique française du médicament générique

    MG France prend acte de la déclaration de la ministre de la santé qui a déclaré hier que les patients doivent "pouvoir choisir le médicament qui leur convient le mieux".

  • Kafka rôde … encore !


    Vous connaissez l’AMM, autorisation de mise sur le marché pour les médicaments.
    Mais connaissez-vous l’ITR ? Indication thérapeutique remboursable.

    Subtil ? Oui. L’assurance maladie ne rembourse que sur la base de l’ITR.
    Opposable ? Bien entendu !

  • Prescription restreinte : FBI* ou quand Kafka rencontre Ubu

    La vigilance dans la prescription est essentielle. Elle est la préoccupation quotidienne de tous les médecins quelle que soit leur spécialité. La prescription restreinte à certaines spécialités est un non-sens qui limite l’accès aux soins dans certains cas et n’assure en rien la sécurité sanitaire.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude