• Retour sur les 2 ateliers Médecin traitant. LGM 19

     

    Un questionnaire demandant les qualités attendues du MT par les patients a été retourné par 14 médecins représentant 185 patients.

                147 patients demandent de l’écoute

                57 de la disponibilité

                42 de la compétence, connaissance

    Et ensuite de nombreuses demandes sur diagnostic, suivi, traitements

     

    J’ai essayé de classer les retours des ateliers

     

    Tout d’abord, ce qu’ils ne veulent plus :

    -      Ni assistante sociale, ni prêtre

    -      Ni MG de pièces détachées

    -      Ni distributeur de bons pour le spécialiste, de papiers, de certificats, de médicaments…

    -      Ni un produit de consommation

    -      Ni la bonne à tout faire

    -      Ni le bon à rien qui sert à tout

    -      Ni la secrétaire de la CPAM, du médecin du travail pour le lumbago, médecin conseil du médecin conseil, pédiatre de garde, urgentiste de relai, prescripteur des antibiotiques du chirurgien-dentiste : donc pas adjoint administratif

    -      Ni régularisation des ordonnances

    -      Ni adjoint de l’ostéo, chiro…

    -      Ni être le dernier au courant : TS, décès…

     

    Acquisition de nouvelles compétences pour le MT

    -      Écho, dermato, SAS avec valorisation financière en regard

    -      Chef d’entreprise

    -      Reconnaissance de différentes fonctions amenant à un épanouissement avec revalorisation (ROSP) : syndicalistes, enseignant

    -      Le MT au sein de l’hôpital

    -      Éducation du patient avec un temps dédié, rémunéré, avec sortie du cabinet (écoles…)

    -       

    Le MT dans le parcours de santé

    -      Porte d’entrée dans le système de soins, coordonnateur du parcours

    -      Déclencheur des différentes aides et partenaires : MAIA, CLIC, PAERPA…

    -      Être le parcours pas simplement le faire valoir obligatoire

    -      Gérer les patients qui ne consultent jamais

    -       

    Le MT et l’exercice coordonné

    -      Rémunération de ceux qui gèrent : CPTS, ESP…

    -      Un numéro unique pour joindre les partenaires du social et médico-social

    -      Un forfait compensant le fait de déléguer des tâches

    -      Équipe médecin traitant mais rester un soignant

    -      Des actes de coordination avec des GS sur des situations identifiées

    -      Des forfaits pour les actes faits en dehors de la présence du patient

    -      Des outils de communication

    -       

    Le rôle du MT

    -      Bilan de prévention et sa cotation

    -      Annonce d’une maladie chronique et sa lettre clef

    -      Consultation de suivi : cotation ?

    -      Pivot du diagnostic du patient

    -      Apporte des réponses à des problèmes compliqués

    -      PEC globale du patient : système OPE

    -      Acteur du 1errecours

    -      Acteur de santé publique

     

    La formation nécessaire au MT pour assumer ses missions

    -      A la PEC de la population

    -      Gestion d’une équipe, de l’entreprise médicale

    -      Plan d’aide à l’installation

    -      Suivi des patients sans ALD 

    -      Tenue du dossier médical : prévention, synthèse

    -      Formation aux outils et nouvelles PEC : CPTS, PTA…

    -      A la conduite de projet

     

    Et la valorisation de tout ça

    -      Un motif par consultation

    -      2 consultations longues (CL)annuelles pour la 1èreALD, une consultation longue annuelle par ALD différentes

    -      Une CL pour mise en route du dossier de nouveaux patients (pas qu’en EHPAD si appel du MT)

    -      Pas de C2 pour le correspondant si pas de MCG pour le MT

    -      Faire évoluer le forfait de 5 à 50 €

    -      Une consultation annuelle auprès du MT PEC à 100%

     

    Et une phrase de conclusion d’un participant : « je rêve de devenir médecin référent »

  •  

     

    L’Assurance Maladie nous parle des 9,9 % de français qui n’ont pas de médecin traitant.
    Pire encore, 4,2 % des patients en ALD n’ont pas de médecin traitant.

    Cela mérite réflexion.

  •  
    Après avoir menacé d'amendes les médecins généralistes refusant de s'installer dans les zones en difficulté, après avoir autorisé la prescription des médicaments par les pharmaciens, les parlementaires viennent de voter un amendement destiné à obliger le médecin traitant à accepter de nouveaux patients.
     
    MG France s'étonne de constater que les parlementaires, qui sont directement responsables du déficit démographique par le manque d'attractivité du métier "médecine générale", proposent d'appliquer aux médecins libéraux des règles qu'ils n'imposent pas aux administrations et aux collectivités territoriales.
     
    - Ainsi, dans les territoires où la Poste et le commissariat de police ont fermé depuis longtemps leurs bureaux, les médecins généralistes libéraux seraient contraints à travailler sous peine de poursuite !
    - Ainsi, dans des secteurs où la pénurie contraint les médecins généralistes libéraux à des horaires indécents et des cadences compliquées, ils seraient obligés de prendre en charge tout nouveau patient sur injonction de la CPAM !
     
    MG France constate que cet amendement détruit ipso facto l'objectif essentiel de la négociation en cours sur les assistants de cabinets médicaux qui seraient susceptibles d'aider les médecins traitants à remplir sa charge. A quoi sert de discuter du nombre de nouveaux contrats médecins traitants à signer que l'assurance maladie prétend imposer contre la prise en charge du coût de l'assistant si le médecin traitant est obligé de le faire. 
     
    MG France avertit les patients : ces méthodes d'un autre âge ne sont pas susceptibles d'améliorer l'attractivité de la médecine générale.
    Il revient au gouvernement d'assumer les risques ainsi pris sur la prise en charge des patients et la santé publique...
     
     
    Mots clés : Médecin traitant, attractivité, démographie
  •  
    Après avoir menacé d'amendes les médecins généralistes refusant de s'installer dans les zones en difficulté, après avoir autorisé la prescription des médicaments par les pharmaciens, les parlementaires viennent de voter un amendement destiné à obliger le médecin traitant à accepter de nouveaux patients.
  • Pour 9 patients sur 10 présentant un problème de peau, le médecin traitant a une réponse diagnostique et thérapeutique à proposer.

  • Le Président a insisté sur une nécessaire « réorientation de l’organisation du dispositif de soins afin de traiter les pathologies très en amont ».

  • Le Dr Thomas Mesnier, médecin urgentiste et député LREM, a présenté le 22 mai son rapport sur les demandes de soins non programmés à la ministre de la santé.

  • Depuis novembre 2017 un nombre important de cas de rougeole est recensé dans plusieurs régions (917 cas déclarés dans 59 départements français). Cette situation se retrouve à l’identique dans plusieurs autres pays européens.

  •  

    Le 8 mars MG France a participé à une réunion de travail sur les Infirmiers en Pratiques Avancées (IPA).

     

    Alors qu’un décret définissant le cadre de cette profession est en préparation, MG France rappelle que la transition épidémiologique de l’aigu vers le chronique, de l’hôpital vers la ville, nécessite un investissement massif dans la coordination des soins, le respect du parcours du patient, coordonné par le médecin traitant et l’adaptation de notre système de soins à cette nouvelle donne.

  • Deux actes de télémédecine ont été créés par l'avenant n°2 à la convention, signé fin octobre et ils concernent pour commencer les patients en EHPAD et leurs médecins traitants.
    Ils entrent en vigueur le 1er janvier 2018.

  • Devenez Médecin Traitant de l'enfant (MTE) !

  • Dès maintenant, déclarez-vous Médecin Traitant de tous les patients de moins de 16 ans que vous suivez.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude