• Hausse de la CSG : sauver les intérêts des généralistes dès 2018

     

    Feuilleton (compliqué) en 7 actes.
    Version condensée, le texte intégral est plus long que les 3 Mousquetaires...

  • Hausse de la CSG : et pour nous ?

    On négocie fermement à la CNAM pour le problème de la CSG.
    Histoire compliquée, on vous explique tout ! (Enfin on essaie...)

  • Hausse de la CSG : MG France négocie pour obtenir une compensation équitable pour les médecins secteur 1

    Le projet de loi de finances 2018 a été présenté en conseil des ministres le 27 septembre 2017 et voté par le parlement le 21 décembre. Comme prévu, il comprend la réforme de la CSG avec une augmentation de 1,7 % portant ainsi le taux à 9,7 % du montant de l’activité non salariée majorée des cotisations personnelles obligatoires et à 6,7 % sur les revenus de remplacement (maternité, paternité…)

     

    Cette hausse de la CSG est compensée pour les salariés par une baisse de leurs cotisations sociales (chômage et maladie) prélevées sur les salaires. Cette réforme induirait ainsi une légère augmentation de 1,45 % du salaire brut sur l’année 2018.  

     

    Pour les retraités qui dépassent 14 404 € par part fiscale, cette hausse de la CSG aura par contre pour conséquence une baisse de revenus.

     

    Pour les travailleurs indépendants, cette hausse de la CSG devrait s’accompagner d’une baisse des cotisations sociales notamment sur la part Allocations familiales et maladie. 

     

    Et c’est là que le bât blesse !

     

    Les médecins exerçant en secteur 1 bénéficient d’une prise en charge de leurs cotisations sociales en contrepartie de leur conventionnement. 

     

    Ainsi sur les 6,5 % de cotisations maladie, les médecins secteur 1 ne cotisent qu’à hauteur de 0,1 %

     

    Et sur les allocations familiales, les médecins bénéficient d’une prise en charge qui varie en fonction des tranches de revenu (entre 100 % de prise en charge pour les revenus inférieurs à 43 705 € et 60 % pour les revenus supérieurs à 55 625 €) pour une cotisation atteignant au maximum 3,1 %.

     

    Bref : le modèle applicable aux salariés ne l’est pas pour les médecins conventionnés en secteur 1. 

     

    MG France négocie en ayant un seul objectif : aucun médecin exerçant en secteur 1 ne doit être lésé par cette réforme

  • Compensation de l’augmentation de la CSG : MG France entendu par le ministère

    Le 17 juillet, MG France alertait* le gouvernement sur les conséquences de l’augmentation de la CSG sur les avantages conventionnels des médecins.

  • Cotisations maladie contre CSG : les médecins généralistes compteront !

    Le gouvernement a décidé de baisser les cotisations d'assurance maladie pour les transférer sur la CSG.

  • Cotisations sociales des médecins : DANGER

    Le gouvernement envisage le remplacement des cotisations maladie des médecins par une hausse de la CSG.

  • Les Cotisations Sociales

     

    En tant que professionnel de santé conventionné vous devez verser des cotisations sociales obligatoires. C'est l'Urssaf qui assure le recouvrement de ces cotisations.
    Le calcul de vos cotisations s'opère sur vos revenus professionnels.
    Chaque année l'Urssaf vous envoient un formulaire de déclaration de vos revenus.

    La CARMF fait de même pour vos cotisations retraite

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude