Actualité

Deux situations où la collaboration entre le médecin généraliste et l'orthoptiste
peut en partie pallier les difficultés pour les patients d'avoir un RDV ophtalmo dans des délais souhaitables.


- Pour un patient diabétique, vous pouvez prescrire pour l'orthoptiste "dépistage de la rétinopathie diabétique" , et sa cotation sera prise en compte dans la ROSP au même titre que celle d'un FO pratiqué par un ophtalmologiste.
Il s'agit donc d'un dépistage, dès que le patient a des signes de rétinopathie le suivi est à faire bien sûr par le médecin.
- Votre patient a besoin d'un renouvellement de ses verres correcteurs: vous rédigez la prescription "mesure la réfraction et de l'acuité visuelle par orthoptiste. "
Une fois cet examen fait, il revient vers vous, vous avez le droit de prescrire "ports de verres correcteurs , avec une monture " et vous indiquez sur l'ordonnance
la correction nécessaire pour chaque oeil que l'orthoptiste vous a remis dans son compte rendu. Le patient sera normalement remboursé.
Pour une prescription initiale, il est plus sage d'avoir absolument une consultation spécialisée d'ophtalmo.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude