Actualité

Profession

MG France a toujours prôné le non à l’obligation du "tiers payant généralisé » (qui porte sur la part obligatoire et sur la part complémentaire).

Depuis le 1er octobre 2017, le C2 est remplacé par l'acte APC. Il était à 48 euros mais depuis le 1er juin 2018, il est à 50 euros.

À partir du 25 mai, la réglementation européenne impose certaines obligations sur le traitement des données afin de mieux protéger la vie privée.
Ces mesures sont regroupées sous l’acronyme RGPD (Réglement Général pour la Protection des Données Personnelles). L’ensemble du texte est consultable sur le site de la CNIL

En quoi cela me concerne-t-il ?

 

Après le premier quart du FPMT (Forfait Patientèle Médecin Traitant), vous allez recevoir la ROSP Adulte le 26 avril.

Les négociations sur la télémédecine sont toujours en cours.

Passons sur le ridicule des rémunérations proposées au regard du coût du matériel.


La ROSP est la rémunération sur Objectifs de Santé Publique. C’est une rémunération conventionnelle, qui a été créée en 2011 et signée par l’ensemble des syndicats représentatifs et qui faisait suite à un contrat individuel, le CAPI. Ce contrat, individuel, que MGFrance avait refusé avait été signé par 16016 médecins fin 2011.

 

Le paiement de la ROSP Adulte interviendra fin avril. Celui de la ROSP Enfant sera versé en juin, comme le Forfait structure.

Venez nombreux à nos rencontres régionales, le 31 mai 2018 !

 

La CNAM communique à nouveau sur la hausse des Arrêts Maladie (AM).
Hausse de 5% en 2017 et tendance lourde puisqu’en janvier 2018 on est déjà à +8% par rapport à janvier 2017. Les AM ont entrainé une dépense de 10 milliards d'euros en 2017.

On voit venir le discours sur ces affreux prescripteurs excessifs qu'il faudrait traquer !
La chasse aux déviants statistiques va reprendre...
Sauf que ça, on le fait depuis des années, sans aucun résultat !


Sans résultat car nos malades ne sont pas des malades imaginaires et nous ne sommes pas des médecins irresponsables. La pénurie de MG, au contraire, nous donne de plus en plus de facilité à résister aux (rares) demandes abusives...
Et puis on a vu récemment en Normandie que les statistiques disent des bêtises.
Et que les journalistes qui croient que les médecins abusent, ressortent de leur "caméra cachée" avec un diagnostic vrai de possible HTA, et des prescriptions ni abusives ni délirantes. Plutôt rassurantes, les consœurs "piégées".  

Un point en particulier : Les risques psycho-sociaux, le burn-out, ça suffit ! 
Nos cabinets en sont encombrés. Nos malades sont épuisés. On les contacte en dehors des heures de travail. On leur interdit d'aller pisser. On leur donne des objectifs toujours plus intenables...
Nous suggérons à la CNAM de se rapprocher du MEDEF pour lui proposer un mécanisme semblable à celui des Accidents de Travail (AT) : Plus une entreprise a de salariés en AT, plus elle paie de cotisations. En effet, ce mécanisme a entraîné une meilleure prise en compte des obligations de sécurité par les entreprises.

Nous imaginons que le même mécanisme appliqué à l'incidence des AM dans l'entreprise pourrait mettre fin aux techniques de management par la peur et par la pression que nous décelons tou.te.s dans ce que nous rapportent nos malades. De timides expériences des caisses commencent en ce sens.

Oui, que la CNAM agisse enfin à la source, au lieu d'enquiquiner les prescripteurs et les malades. 

JC NOGRETTE


 

La loi de finances double le plafond du régime Micro BNC pour le porter à 70 000 € dès la déclaration 2018 sur les revenus 2017.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude