Actualité

La prise en charge coordonnée médecin/infirrmièr.e.s fait partout où elle est organisée, la preuve de son efficacité.
Le gouvernement propose la création d’un nouveau métier : les IPA pour Infirmiers de Pratiques Avancées.


Un recul pour le système de soin

Ces professionnels (IPA)  auraient  3 ans d'études infirmiers et 2 ans de médecine.
Nous, généralistes, c'est 9 ans de médecine

Ce serait l'assurance de mettre ces professionnels dans des situations de stress et de culpabilité ingérables face à des patients lourds pour qui chaque événement médical intercurrent est complexe et à haut risque de complications parfois graves.
Nous généralistes, le savons et sommes formés 9 ans  pour apprendre à y faire face.
Ce serait  une  concurrence déséquilibrée au niveau des compétences avec des infirmiers in fine perdant en terme d'image et de qualité de travail car rendus responsables des retards et erreurs.

La prise en charge par organe a fait la preuve de ses limites en terme de résultats.
L'IPA tel que proposé serait une negation de l'interet d' une prise en charge globale, suivie et continue.

Au total l'IPA  constituerait un risque majeur  pour nos patients fragiles  et pour la santé publique en terme de qualite de soin et de coût.

Dommage ! Des prises en charge coordonnées entre IDE libéraux et médecins  généralistes font la preuve partout de leur utilité.
Mais il  s'agit d'ide et médecins liberaux qui connaissent bien le terrain et font preuve de sagesse

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude