Actualité

Congrès LGM 2019

Retour sur les 2 ateliers Médecin traitant. LGM 19

 

Un questionnaire demandant les qualités attendues du MT par les patients a été retourné par 14 médecins représentant 185 patients.

            147 patients demandent de l’écoute

            57 de la disponibilité

            42 de la compétence, connaissance

Et ensuite de nombreuses demandes sur diagnostic, suivi, traitements

 

J’ai essayé de classer les retours des ateliers

 

Tout d’abord, ce qu’ils ne veulent plus :

-      Ni assistante sociale, ni prêtre

-      Ni MG de pièces détachées

-      Ni distributeur de bons pour le spécialiste, de papiers, de certificats, de médicaments…

-      Ni un produit de consommation

-      Ni la bonne à tout faire

-      Ni le bon à rien qui sert à tout

-      Ni la secrétaire de la CPAM, du médecin du travail pour le lumbago, médecin conseil du médecin conseil, pédiatre de garde, urgentiste de relai, prescripteur des antibiotiques du chirurgien-dentiste : donc pas adjoint administratif

-      Ni régularisation des ordonnances

-      Ni adjoint de l’ostéo, chiro…

-      Ni être le dernier au courant : TS, décès…

 

Acquisition de nouvelles compétences pour le MT

-      Écho, dermato, SAS avec valorisation financière en regard

-      Chef d’entreprise

-      Reconnaissance de différentes fonctions amenant à un épanouissement avec revalorisation (ROSP) : syndicalistes, enseignant

-      Le MT au sein de l’hôpital

-      Éducation du patient avec un temps dédié, rémunéré, avec sortie du cabinet (écoles…)

-       

Le MT dans le parcours de santé

-      Porte d’entrée dans le système de soins, coordonnateur du parcours

-      Déclencheur des différentes aides et partenaires : MAIA, CLIC, PAERPA…

-      Être le parcours pas simplement le faire valoir obligatoire

-      Gérer les patients qui ne consultent jamais

-       

Le MT et l’exercice coordonné

-      Rémunération de ceux qui gèrent : CPTS, ESP…

-      Un numéro unique pour joindre les partenaires du social et médico-social

-      Un forfait compensant le fait de déléguer des tâches

-      Équipe médecin traitant mais rester un soignant

-      Des actes de coordination avec des GS sur des situations identifiées

-      Des forfaits pour les actes faits en dehors de la présence du patient

-      Des outils de communication

-       

Le rôle du MT

-      Bilan de prévention et sa cotation

-      Annonce d’une maladie chronique et sa lettre clef

-      Consultation de suivi : cotation ?

-      Pivot du diagnostic du patient

-      Apporte des réponses à des problèmes compliqués

-      PEC globale du patient : système OPE

-      Acteur du 1errecours

-      Acteur de santé publique

 

La formation nécessaire au MT pour assumer ses missions

-      A la PEC de la population

-      Gestion d’une équipe, de l’entreprise médicale

-      Plan d’aide à l’installation

-      Suivi des patients sans ALD 

-      Tenue du dossier médical : prévention, synthèse

-      Formation aux outils et nouvelles PEC : CPTS, PTA…

-      A la conduite de projet

 

Et la valorisation de tout ça

-      Un motif par consultation

-      2 consultations longues (CL)annuelles pour la 1èreALD, une consultation longue annuelle par ALD différentes

-      Une CL pour mise en route du dossier de nouveaux patients (pas qu’en EHPAD si appel du MT)

-      Pas de C2 pour le correspondant si pas de MCG pour le MT

-      Faire évoluer le forfait de 5 à 50 €

-      Une consultation annuelle auprès du MT PEC à 100%

 

Et une phrase de conclusion d’un participant : « je rêve de devenir médecin référent »

Atelier MG-France MG Form, vendredi 31 mai 10 heures à 11h30.
« Donner du sens à son engagement sur le terrain », atelier animé par Agnès Giannoti et Fabienne Billiaert.

L’engagement commence dans son métier puis dans l’intégration d’une équipe d’un syndicat départemental régional et national
Ça prend du temps, mais pour beaucoup de syndicalistes, il n’y a pas de réelle perte de temps quand on à la nécessaire réorganisation.
La notion de plaisir est primordiale ainsi que le soutien de l’équipe existante.
Parfois il faut partir de rien après la disparition d’un syndicat départemental par exemple.

Quels sont les critères d’attractivité pour travailler en équipe ?
Le groupe a relevé l’importance du compagnonnage, de la sérénité et du partage.
La notion de plaisir et de dynamisme commun est primordial.
Intégrer un syndicat local et y prendre des responsabilités est une excellente école. La notion de sécurité et de réassurance a été également évoqué.

Quelles sont les craintes et les réticences qui peuvent freiner la motivation ?
Chacun d’entre nous peut être confronté à un doute sur notre légitimité, et peut-être impressionné par la nécessaire responsabilité que cela incombe, la gestion d’une frustration, de la gestion des possibles échecs.
Le temps passé peut devenir un vrai problème, impact dans la vie de famille comme la vie professionnelle.
Il est parfois rebutant d’intégrer un certain nombre de jargon et de code, de faire beaucoup de kilomètres et de subir le jugement des autres.

Quels sont les leviers pour pouvoir s’engager.
Le leader doit pas être seul mais doit entraîner les autres.
Pour cela il peut être aidé par des formations ( MG management), et être persuadé du plaisir d’être ensemble et du plaisir d’accompagner.
Le « tuilage », c’est-à-dire prendre la succession et assurer la sienne est primordial.
Il faut pouvoir préparer son départ, et transmettre la passion.
La mutualisation et la délegations des tâches sont là, comme ailleurs, des outils indispensables.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude