Presse

Communiqués 2017

Le gouvernement de François Hollande a bloqué la valeur de la consultation des seuls médecins du secteur 1 auquel appartiennent 94 % des médecins généralistes pendant près de 5 ans.

Alors que trouver un médecin traitant près de chez soi est devenu un problème sur l’ensemble du territoire français, le nouveau gouvernement et la nouvelle ministre de la santé sont au pied du mur. Pour relever ce défi difficile, les décisions à prendre doivent intervenir dès le début du quinquennat. De la détermination du nouveau gouvernement dépendra l’amélioration de cette situation préoccupante pour la santé publique.

MG France salue la nomination d’Agnès BUZYN au ministère des solidarités et de la santé. Ce médecin au parcours remarquable, qui s’est impliquée dans des institutions importantes, connaît de ce fait parfaitement les rouages institutionnels et l’organisation du système de santé français.

Innovation, proximité, lutte contre les inégalités, réforme : les valeurs mises en avant par Emmanuel Macron peuvent s’appliquer à la réorganisation du système de santé autour des soins primaires et de l’exercice de la médecine générale. Alors que la problématique de l’accès aux soins a été au cœur de la campagne électorale, MG France interpelle le nouveau Président de la République afin qu’il se saisisse très rapidement du dossier des soins primaires.

Alors que se généralisent les déserts médicaux, MG France partage les inquiétudes des maires de France sur l’accès aux soins et souligne l’importance de la visite pour le maintien à domicile des patients.
Les médecins généralistes effectuent chaque année 25 millions de visites à domicile. Dans un contexte de vieillissement de la population et d’explosion du nombre de patients atteints de maladies chroniques, les médecins généralistes jouent un rôle essentiel en matière de continuité de la chaine de soins en contribuant au maintien à domicile des personnes dépendantes.

À l’heure où chaque citoyen médecin est appelé à exprimer son choix, MG France rappelle les principes essentiels qui doivent guider les activités médicales et les politiques de santé :

Depuis plus de deux ans, les équipes de soins primaires qui bénéficiaient d’une rémunération collective pour leurs activités de soins coordonnés étaient soumises à un règlement arbitral.
L’accord conventionnel interprofessionnel signé hier leur permet désormais de bénéficier d’un dispositif plus simple et plus lisible, d’un cadre conventionnel validé par la signature d’une majorité de syndicats représentatifs, et de la perspective d’une gestion paritaire leur permettant de faire évoluer cet accord en fonction de leurs observations.

Le 1er mai 2017 la consultation de base de toutes les spécialités médicales aura la même valeur. Cette victoire incontestable de MG France est le résultat de sa volonté inflexible d’obtenir l’équité, mais elle n’est qu’une première étape : la prochaine sera d’obtenir la même rémunération moyenne que les autres spécialités en supprimant le différentiel de 30% en défaveur de la médecine générale.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude