Presse

Quelques semaines avant le lancement de la négociation d’une nouvelle convention médicale, l’Assemblée Générale de MG France, qui s’est réunie samedi dernier 5 décembre, a précisé les attentes des médecins généralistes. Celles-ci viennent d’être rappelées durant la conférence de presse de ce jeudi 10 décembre.

Equité tarifaire et équité des rémunérations : 
L’Assemblée Générale de MG France rappelle son mot d’ordre lancé le 6 janvier 2015. 
MG France appelle les médecins généralistes à mettre un terme à la discrimination dont ils sont victimes en cotant leurs consultations de base 25 euros comme toutes les autres spécialités médicales. Cette revendication a pour but de réduire le différentiel de rémunération entre professions médicales et d’augmenter l’attractivité de l’exercice libéral du généraliste qui est le moins choisi par les étudiants. Il s’agit d’un préalable à l’ouverture de négociations conventionnelles sur l’ensemble des tarifs des actes médicaux. MG France rappelle que la dernière augmentation de la valeur de la consultation remonte au 06 janvier 2011.

Tiers-payant
MG France exige la suppression de l'obligation du tiers-payant, en l'absence d'une solution simple et garantie. L'accès aux soins pourrait être facilité par l'exonération du ticket modérateur en commençant par les soins primaires.
 
Nomenclature du médecin traitant
Lors de la négociation tarifaire, MG France demandera la création d’une nomenclature des actes du médecin traitant afin, notamment, de rémunérer la coordination des soins entre médecin traitant et médecin correspondant par l’application de la lettre clé MCG (3 euros) en cas d’adressage d’un patient par son médecin traitant.
 
Forfait structure 
L’Assemblée Générale de MG France demande la mise en place d’un "forfait structure" destiné à rémunérer les services mis à disposition de la patientèle par le médecin généraliste : accueil et secrétariat.
 
Rémunération sur objectifs
Enfin, MG France rappelle que la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) doit s’appuyer sur les recommandations émises par le conseil scientifique de notre discipline. Le Collège de la Médecine Générale doit être chargé d’évaluer la pertinence des objectifs de la ROSP en regard des priorités de santé et de la valeur des indicateurs proposés aux médecins. 
La rémunération sur objectifs doit s’ouvrir à de nouvelles thématiques, telles que les addictions, valoriser le travail réalisé par les professionnels qui accueillent des étudiants, être accessible aux jeunes médecins dès leur installation, et devenir un outil au service de la correction des inégalités sociales de santé.

 

Mots clés : équité tarifaire, tiers-payant, convention, médecin traitant, forfait structure, ROSP
 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99


Référence du communiqué de presse :
N° 389 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude