Presse

Réunis le 6 décembre en assemblée générale à Paris, les généralistes de MG France n’entendent pas relâcher la pression. Le mouvement lancé par le syndicat le 2 octobre s'amplifie et atteint désormais toutes les régions. Dr Claude Leicher a été réélu à la présidence du premier syndicat des médecins généralistes.

Malgré une stratégie nationale de santé qui avait réussi à faire consensus, le gouvernement persiste à vouloir démanteler le métier des médecins généralistes au lieu de lui donner les moyens nécessaires à ses missions. Alors que les urgentistes hospitaliers obtiennent tous les moyens qu'ils réclament, les médecins généralistes doivent se contenter de promesses. Ainsi le système de santé se déséquilibre toujours plus au détriment des soins ambulatoires.

Après avoir constaté que malgré ses nombreuses propositions, les réponses du gouvernement ne viennent pas, l’assemblée générale de MG France a décidé :

  • d’intensifier le mot d’ordre lancé le 2 octobre, désormais suivi par les syndicats, FMF, CSMF-UNOF et SML, en appelant à la fermeture des cabinets dès le 23 décembre, et de nouveau le 6 janvier, pour maintenir la pression à la rentrée.
  • de confirmer son appel à la grève des gardes dès le 23 décembre, appel lui aussi soutenu par les autres syndicats.
  • d’accompagner la contestation de l’interdiction faite aux généralistes d’appliquer la majoration MPC qui porte la valeur de la consultation à 25€. Cette interdiction est la conséquence de l’avenant signé en novembre 2006 par l’Assurance-Maladie, la CSMF et le SML.


MG France rencontrera mercredi 10 décembre la ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, et lui portera ses revendications:  égalité de traitement entre spécialités sur les plans conventionnel et tarifaire, consultation à 25 € pour les généralistes comme pour les autres spécialités, visite à domicile du médecin traitant au tarif de la visite longue à 56 €.

MG France rappellera à Marisol Touraine que la loi de Santé doit être revue. Comme l’ensemble des syndicats qui se sont exprimés devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée Nationale, MG France réclame:

  • L'abandon du projet de pratiques avancées sans lien avec le médecin traitant
  • La suppression de l’idée farfelue de la vaccination chez le pharmacien
  • Le retrait de l’obligation du tiers payant, qui ne peut être pratiqué que s'il est simple, garanti, et sans surcroit de travail
  • Le soutien aux  organisations territoriales initiées par les acteurs de proximité, sans la tutelle des ARS.

Mots clés : assemblée générale, mobilisation, grève, consultation à 25 €, Marisol Touraine
 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99


Référence du communiqué de presse :
N° 338 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude