Presse

La première profession libérale en danger dans notre pays est la médecine générale.

Le 30 septembre sera une journée de colère pour plusieurs professions libérales réglementées. Pour MG France il ne faut pas oublier la situation désastreuse de la médecine générale en France. MG France tire la sonnette d'alarme depuis le début de l'année 2014 et a annoncé à maintes reprises la révolte qui monte chez les généralistes.

MG France propose aux médecins généralistes de débuter le 30 septembre un mouvement d'action pour manifester leur colère et leurs revendications par tout moyen qui leur conviendra*.

Le 30 septembre n'est que la première des actions nécessaires pour le sauvetage de la médecine générale.

Car la médecine générale est en danger :

  • C'est la seule spécialité dont les honoraires sont bloqués
  • Ses missions sont confiées à d’autres professions par le projet de loi de santé
  • La densité des médecins généralistes a chuté de 8,5% depuis 2005 et les cabinets existants sont menacés de fermeture administrative en raison de la loi accessibilité,
  • La loi de santé veut créer une administration des soins ambulatoires

Car la médecine générale est victime d’une discrimination conventionnelle systématique :

  • Discrimination avec le blocage des lettres-clés et des forfaits depuis des années : 1996 (indemnités kilométriques), 2002 (majoration de déplacement), 2005 (forfait des patients en ALD), 2011 (consultation et visite)
     
  • Discrimination conventionnelle sur la valeur de la consultation depuis 2007. L’avenant n°19 signé par la CNAM et les syndicats signataires de la convention de 2005 créait la consultation à 25 € en l'interdisant aux seuls généralistes.

MG France lance donc dès aujourd’hui la mobilisation pour la défense de la médecine générale, et propose aux autres syndicats de s’associer à cette mobilisation.

MG France met 4 conditions à la reprise d'un dialogue serein :

  • Fin de la discrimination conventionnelle sur les tarifs : la consultation normale à 25 €, la consultation avec coordination à 28 €, la visite du médecin traitant à 56 €, revalorisation des lettres clés et forfaits bloqués depuis des années : IK, ALD, MD,
  • Arrêt de la casse de la médecine générale organisée par la loi de santé, pas d'administration territoriale,
  • Arrêt du harcèlement des caisses d'assurance-maladie (sur les arrêts de travail notamment) à l’encontre des médecins généralistes,
  • Mise en place d’une politique en faveur des soins primaires, dotée des outils nécessaires à leur consolidation comme à leur développement (**)

 

* : MG France organise sur son site www.mgfrance.org une large consultation nationale pour recueillir les attentes, les exigences et les propositions d'action des médecins généralistes. Affiche à télécharger sur le site.

** : Lire les 9 conditions pour réussir une réforme de notre système de santé
 

Mots-clés : 30 septembre, mobilisation, mouvement d'action.

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99

Référence du communiqué de presse : N° 326
(à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude