Presse

Avenir du DPC : les exigences de MG France

MG France a pris acte du communiqué du conseil de surveillance de l’OGDPC. Face à l’insuffisance prévisible du budget alloué en 2014, MG France partage son opposition à tout changement de règles en cours d’année, notamment en termes de réduction de forfait pédagogique ou de limitation du nombre de programmes par professionnel.

Dès 2010 MG France a alerté les pouvoirs publics sur tous les risques de dysfonctionnement qui sont aujourd’hui constatés. La situation présente confirme l’absence de pilotage du dispositif. Pour MG France, la solution envisagée ne peut se résumer à un abondement financier, qui mettrait à flot un système non gouvernable et à la dérive.

Le syndicat des généralistes exige des modifications en termes de gouvernance, de financement et de qualité.
-La gouvernance par l’OGDPC doit être recentrée sur ses rôles de « banquier », et de gestionnaire administratif selon les règles de gestion des fonds publics. L’OGDPC n’a pas vocation à être le pilote politique du dispositif de formation.
-Le financement ne doit plus reposer sur le « chèque médecin » ; les forfaits doivent être adaptés aux méthodes utilisées, et les lignes budgétaires des forfaits pédagogiques et des indemnisations doivent être distinctes.
- La qualité doit être garantie tant par les instances opérationnelles du DPC que par des commissions scientifiques indépendantes (CSI) confortées dans leurs missions scientifiques, disposant de moyens suffisants pour les remplir. Les formations doivent de nouveau être directement validées par les CSI.

La CSI des médecins généralistes doit bénéficier d'une autonomie complète pour la validation des contenus pédagogiques et scientifiques des formations, la CSI des autres spécialités bénéficiant de la même autonomie.
Les besoins de formation d’un médecin généraliste sont évalués à au moins 8 journées annuelles, afin de garantir le maintien de toutes les compétences transversales garantissant un exercice de qualité.

MG France attend la mise en place de ces modifications indispensables, notamment au travers de la prochaine loi de santé.

Mots-clés: DPC, OGDPC, CSI

Contacts :
   
- Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
   - Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
   - Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99

Référence du communiqué de presse : N° 322 (à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude