Presse

Halte aux pratiques vexatoires des caisses d'assurance maladie ! MG France exige qu'elles cessent de brider la délivrance aux médecins de leurs imprimés professionnels CERFA.
Le syndicat des médecins généralistes MG France constate que certaines caisses d'assurance maladie délivrent désormais au compte-goutte les imprimés papier qui sont nécessaires à l'exercice quotidien des médecins.
Ne se contentant plus de rationner ces professionnels, ces caisses ne leur livrent plus que leurs premières commandes et leur imposent de se déplacer pour récupérer les suivantes.
Plutôt qu'encourager ou laisser faire ces méthodes inacceptables, l'Assurance Maladie devrait plutôt veiller à réduire les délais d'obtention des cartes Vitale, couramment 3 mois voire 10 mois pour certains régimes.
Si l'objectif recherché est d'augmenter le recours aux téléservices, il est probable que ces pratiques restrictives n'aboutiront qu'à l'effet inverse.
Aussi MG France exige que l'Assurance Maladie fasse cesser ces pratiques vexatoires, sous peine d’en appeler au boycott des téléservices.
MG France rappelle que libérer du temps-médecin est un objectif commun aux syndicats médicaux, à l'Assurance Maladie et aux pouvoirs publics.
MG France refuse donc que l'Assurance Maladie demande aux professionnels de santé d'assurer leurs propres livraisons.
 
Mots-clés : imprimés, téléservices.
 
Contacts :
  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99
Référence du communiqué de presse : N° 292 (à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude