Presse

 
MG France dénonce la croisade anti - généralistes de SAMU de France
 

La tension monte entre urgentistes hospitaliers et médecins généralistes sur les gardes médicales de ville et la régulation des appels d’urgence.

Tension au niveau national, le patron de SAMU de France, Marc Giroud, ayant lancé des accusations sans fondement lors de son audition à l'Assemblée Nationale dans le cadre de la mission d'information de la Commission des Affaires Sociales sur l'organisation de la permanence des soins qui a été confiée à Jean-Pierre Door. Tension aussi au niveau régional sur la cohabitation entre régulation des urgences vitales, travail des régulateurs SAMU, et régulation des appels au médecin généraliste de garde, travail des régulateurs libéraux, le mode d’organisation de ces derniers étant remis en cause.
La prise en charge des urgences vitales est le domaine de nos confrères urgentistes et constitue leur cœur de métier. Même si cette mission est de leur responsabilité, ils ne sont pas présents partout dans des délais raisonnables. Ainsi, dans certains secteurs géographiques, les généralistes collaborent avec le SAMU pour garantir de bonnes conditions de prise en charge des patients, en tant que « médecins généralistes correspondants du SAMU ». Complémentarité exemplaire et intelligente à l’opposé de l’état d’esprit des propos de Marc Giroud.


Car, aux yeux du patron de SAMU de France, les médecins généralistes auraient quelques défauts collectifs:
  En maison médicale de garde (MMG), ils privilégient les consultations à la place des visites. Oui, mais : Marc Giroud ne sait-il pas qu’en 10 ans le nombre de secteurs de garde a été réduit de 40 % à la demande de l’Etat qui demande aux patients de se déplacer vers le médecin de garde, désormais présent dans un endroit identifié, la MMG ? Organisation nouvelle, économies pour la collectivité.
  La mise en place des MMG n’aurait pas « écrémé l’activité des urgences » !
Marc Giroud ne sait-il pas que l’accès aux MMG est régulé, que seuls les patients nécessitant un examen médical y ont accès et que les urgentistes boycottent délibérément les MMG (à Paris par exemple ...) ? Parallèlement, les services d’urgence revendiquent de plus en plus un accès libre, sans aucune règle ni régulation, d’où des excès de fréquentation ! Services d’urgences et MMG ne font pas le même métier, c’est vrai, au moins en théorie !
  Les systèmes informatiques (SI) utilisés par les libéraux seraient du « bricolage de camping » !
Marc Giroud ne sait-il pas que les SI des SAMU en cours d’élaboration reposent sur les mêmes options techniques que celles qui sont développées par les régulations libérales depuis 10 ans ?

En fait le patron de SAMU de France sait très bien tout cela. Marc Giroud ne cherche qu'à opposer ceux qui veulent, et doivent, travailler en complémentarité. Les erreurs qu’il a commises ne lui ont rien appris :
  - Il a fait la guerre aux pompiers et l’a gagnée. Il n'y a plus de médecins pompiers. Il faut maintenant les récréer sous un autre nom : « médecins généralistes correspondants du SAMU » ...
  - Après avoir été ami avec SOS Médecins pendant des années, il en dit maintenant le plus grand mal ...
  - Son organisation veut le pouvoir sur la régulation bien que les généralistes gèrent 80% des appels au 15 sur les créneaux horaires de la garde de ville, d’où la guerre aux régulations libérales connectées au 15 ...
  - Les urgences hospitalières : pendant des années SAMU de France a déploré leur trop grande fréquentation, souvent infondée, et maintenant c’est l’inverse car orienter un maximum de patients vers les services d’urgences est très intéressant ... l’acte est payé 250 € par patient (source Cour des Comptes) ...

Marc Giroud, les temps ont changé. Les généralistes font des gardes en plus de leurs semaines de 55 heures. La visite à la demande des régulations Centres 15, n’importe quand, n’importe où et pour n’importe quoi, c’est fini !

Madame la Ministre de la santé, le temps est venu de clarifier la situation et de réaffirmer les champs de compétences de chacun dans l’organisation de la garde de ville. MG France a sollicité mercredi dernier la constitution d’un groupe de travail sous l’égide du ministère. Nous voulons croire en la sagesse d’une solution négociée.

 

 Mots-clés: Permanence de soins, Urgences, Garde de ville, SAMU

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr Roland RABEYRIN - Tél : 06 79 64 99 59
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99
Référence du communiqué de presse : N° 289 (à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude