Presse

 
«Sunshine Act» français et décret sur l'expertise : un moment politique important pour le système de santé français

La ministre de la santé Marisol Touraine vient de faire paraître deux décrets, l'un portant sur la transparence des avantages offerts aux prescripteurs par les entreprises du secteur de la santé, l'autre sur la charte de l'expertise sanitaire. MG France tient à souligner l'importance de ces deux décrets.

La transparence est une exigence indispensable pour permettre à notre système de santé de conserver la confiance de la population. Cette confiance ne sera durable qu'avec la certitude que les décisions thérapeutiques des professionnels ne sont basées que sur des recommandations de santé publique.

Récemment, plusieurs dossiers fortement médiatisés (Médiator, pilules de 3ème génération, etc.) ont détérioré la confiance de la population, ainsi que celle des professionnels qui ont découvert que l'expertise n'était pas toujours indépendante. Elle est pourtant indispensable pour garantir le bon usage des produits de santé et la pertinence des recommandations de bonne pratique souvent utilisées comme référence par la justice.

C'est pourquoi le décret sur l'expertise sanitaire est le complément indispensable du décret sur la transparence. Nous sommes entrés depuis les années 2000 dans une véritable crise de confiance professionnelle vis à vis de l'expertise sanitaire : absence d'expertise contradictoire, insuffisante lisibilité et accessibilité des liens et conflits d'intérêt. Ne plus savoir si une recommandation est assortie d'un conflit d'intérêt pose des problèmes quotidiens aux médecins : médicaments de la maladie d'Alzheimer, PSA et cancer de prostate, pilule de troisième génération, etc. Comment comprendre que des propos dénigrant les recommandations puissent continuer à être tenus dans des enceintes professionnelles, illustrant ainsi les conséquences de conflits d'intérêt majeurs, connus, voire reconnus ?

La parole de l'expert doit retrouver sa valeur et sa fiabilité. Trop de dégâts sanitaires, trop de dépenses indues sont la conséquence d'une expertise orientée sans valeur scientifique. La population ne retrouvera la confiance qu'à travers la transparence. Les professionnels ne peuvent, quant à eux, être privés d'une expertise fiable et indépendante. Quant aux agences sanitaires de l'Etat, elles doivent reconstruire leur crédibilité.

Pour MG France, la parution simultanée de ces deux décrets constitue donc un moment politique fort pour le système de santé français.

 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99
Référence du communiqué de presse : N° 262 (à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude