Presse

 
Prescription des contraceptifs oraux de 3éme et 4éme génération : retour au bon sens
La ministre de la Santé a pris acte des demandes de MG France : il n'est pas plus acceptable d'obliger les médecins à porter sur leurs ordonnances une mention manuscrite relative à la "bonne information des patientes" sur le danger des pilules de 3é et 4é génération que de réserver à certains spécialistes la prescription de ces pilules.

Le 2 janvier dernier, le syndicat des généralistes MG FRANCE s'est élevé contre la proposition de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) de réserver à certaines spécialités la prescription des pilules de 3ème et 4ème génération (3G, 4G), en excluant la spécialité médecine générale.

L'ANSM a retiré sa proposition pour proposer ensuite, dans les rares situations où le médecin estime nécessaire de prescrire une pilule 3G ou 4G, de faire porter sur l'ordonnance une mention manuscrite confirmant la bonne information des patientes.

MG France a fait part à plusieurs reprises à l’ANSM de son refus de cette mention manuscrite. Cette position ferme du syndicat des généralistes vient d'être confirmée par la ministre de la Santé.

La contraception est un acquis de la lutte des femmes pour la maîtrise de leur fécondité. MG France se félicite que la contraception soit sécurisée par l'utilisation préférentielle des pilules de 1ères et 2ème génération, ce qui correspond à la pratique habituelle des médecins généralistes.

La prescription des autres générations de contraceptifs oraux sera encadrée par une information spécifique. MG France en prend acte. Cette mention sera informatisée et donc plus simple.

Le syndicat MG France rappelle qu'il demande aussi aux pouvoirs publics de simplifier la mention « non substituable », qui, dès lors qu'elle est utilisée à bon escient, doit également pouvoir être informatisée. 


Mots-clés : contraception, pilule, 3é 4é génération, mention manuscrite

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI  - Tél : 06 62 61 09 99 26
     
Référence du communiqué de presse : N° 258 (à rappeler en cas de demande d'info complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude