Presse

Parallèlement à la prise en charge de leurs malades chroniques, les médecins généralistes répondent aux demandes de soins non programmés dans le cadre de leur activité habituelle. Gastro entérites, grippe, rhino-pharyngites et bronchites constituent ainsi une part importante de leurs actes de soins en période hivernale.  
 
L’épidémie de grippe 2017- 2018 n’échappe pas à cette situation habituelle : les médecins généralistes assurent la très grande majorité  des soins apportés à la population. Durant la dernière semaine de 2017, ils ont effectué plus de 320 000 consultations pour syndromes grippaux alors qu’il y a eu 1 250 hospitalisations pour grippe (données Santé Publique France - semaine 52).
 
L’analyse des chiffres de la précédente épidémie va dans le même sens.*
L’épidémie de grippe 2016 - 2017 a généré dans les cabinets médicaux de ville une charge de travail considérée comme "moyenne ".
Pic en semaine 3 (mi janvier)

  • 410 / 100 000 habitants (source : réseau Sentinelles)
  • 1,9 million de consultations pour syndrome grippal (versus 2,9 en 2014 - 2015).

Dans le même temps cette épidémie a été considérée comme générant une activité hospitalière "soutenue" :

  • 40 000 passages aux urgences pour grippe dont 6 400 hospitalisations (versus 3200 en 2014-15)
  • 1470 cas admis en réanimation (versus 1 600 en 2014-15)

Il apparait clairement qu’alors que les services d’accueil des urgences rencontrent des difficultés réelles pendant cette période, dans le même temps la médecine générale de ville s’adapte pour recevoir la très grande majorité des malades de la grippe.

MG France souligne à cette occasion que le maillage territorial assuré par les médecins généralistes demeure le principal garant de l’accès aux soins de la population en période épidémique.

La crise démographique médicale actuelle met en danger ce maillage territorial. MG France, premier syndicat des médecins généralistes, est déterminé à tout faire pour pérenniser le réseau de soins primaires plus que jamais indispensable à la santé de la population.
Cela passe notamment par une politique de soutien actif aux initiatives des professionnels qui s’organisent pour répondre collectivement aux demandes de soins non programmés.

Mots-clés : grippe, maillage territorial, demandes de soins non programmés.

* : BONMARIN I, L’épidémie de grippe 2016-2017 dynamique nationale et régionale, impact sur les soins et la mortalité. Rencontres Santé publique France 31 mai 2017

 

Contacts :

    Dr Jacques Battistoni - Tél : 06 62 61 09 99
    Dr Margot Bayart - Tél : 06 07 97 60 79
    Dr Jean-Louis Bensoussan - Tél : 06 14 55 48 68

 

Référence du communiqué de presse :
N° 04 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

 

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude