Depuis 2003, date de la première proposition d’un forfait structure par MG France, le concept de dotation de fonctionnement, permettant aux médecins généralistes de ce pays d’exercer avec les mêmes moyens que leurs confrères européens, a fait son chemin. 
Le forfait structure, finançant un poste d’assistant ou d’assistante au cabinet médical, permet de dégager du temps médical disponible pour faciliter l’accès aux soins de la population d’un territoire. C’est un des éléments de réponse à la crise démographique responsable des déserts médicaux.
 
Ce forfait est désormais une revendication partagée par tous les syndicats médicaux libéraux, et validée par l’Assurance-Maladie en séance de négociation conventionnelle.
 
Le montant de l’enveloppe prévue pour cette négociation ne permettra pas de donner au forfait structure l’ampleur suffisante pour répondre aux besoins des médecins généralistes traitants. Il convient en effet de rattraper le retard pris par la France en matière d’organisation des soins primaires ambulatoires. 
 
MG France en appelle au Président de la République afin de créer un fonds d’investissement dédié à l’organisation des soins de premier recours sur tout le territoire, Ce fonds doit permettre la création d’un forfait structure permettant de doter les cabinets de médecine générale des moyens humains et matériels qui lui permettront de répondre aux attentes et aux besoins de santé d’une population qui aspire à être soignée à domicile. MG France demande sa création dans la prochaine loi de financement de la sécurité sociale.
 
Pour en savoir plus, lire la lettre au Président de la République
 
Mots-clés : forfait structure, soins primaires, fonds d’investissement

 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
  • Dr François WILTHIEN - Tél : 06 13 60 54 31
  • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99


Référence du communiqué de presse :
N° 398 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)