• Génériques : la fin des sornettes !

     

    Depuis des années, on nous met la pression sur les médicaments génériques.
    Avec nos patients, nous perdons du temps en négociation, ou en écriture du NON SUBSTITUABLE à la main, svp !

  • MG France demande une clarification de la politique française du médicament générique

    MG France prend acte de la déclaration de la ministre de la santé qui a déclaré hier que les patients doivent "pouvoir choisir le médicament qui leur convient le mieux".

    MG France, globalement favorable aux génériques, demande que soit clarifiée la responsabilité des uns et des autres dans la prescription médicamenteuse.

    On ne peut pas en même temps dire au patient qu'il doit pouvoir choisir et demander au médecin prescripteur d'entériner ce choix.
    On ne peut pas confier la responsabilité du choix au patient et reprocher au médecin de valider ce choix par sa prescription.

    MG France suggère aux médecins généralistes de ne pas utiliser la mention "Non Substituable" et conseille aux patients d'en parler avec leur pharmacien qui a tout à fait le droit de délivrer le princeps si le patient lui demande.

    MG France demande aux pouvoirs publics, dans un souci de clarté, de faire disparaitre la contrainte de cette mention ajoutée "Non Substituable", manuscrite ou pas, qui reporte sur le médecin la responsabilité d'un choix qui appartient désormais au patient.


    Mots clés : générique, prescription, non substituable

     

    Contacts :

    • Dr Claude LEICHER - Tél : 06 25 20 01 88
    • Dr Jacques BATTISTONI - Tél : 06 62 61 09 99
    • Dr Jean-Louis BENSOUSSAN - Tél : 06 14 55 48 68
       

    Référence du communiqué de presse :
    N° 444 (à rappeler en cas de demande d'information complémentaire)

     

  • Kafka rôde … encore !


    Vous connaissez l’AMM, autorisation de mise sur le marché pour les médicaments.
    Mais connaissez-vous l’ITR ? Indication thérapeutique remboursable.

    Subtil ? Oui. L’assurance maladie ne rembourse que sur la base de l’ITR.
    Opposable ? Bien entendu !

  • Prescription restreinte : FBI* ou quand Kafka rencontre Ubu

    La vigilance dans la prescription est essentielle. Elle est la préoccupation quotidienne de tous les médecins quelle que soit leur spécialité. La prescription restreinte à certaines spécialités est un non-sens qui limite l’accès aux soins dans certains cas et n’assure en rien la sécurité sanitaire.

logo-mgfrance2016_footer.png

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude