Actualité

Téléchargez la plaquette Cotation pratique des actes du médecin généraliste au 1er mai 2017

Téléchargez nos affiches pour votre cabinet

Après 10 années de maltraitance conventionnelle, la convention CSMF-SML nous refusant la MPC en maintenant notre consultation à 2 € de moins que les autres spécialités ...

Après 6 années de blocage tarifaire, la consultation à 23 € obtenue de Nicolas Sarkozy en 2011 ...

Après 2 années de bagarre tarifaire pour les 25 € ...

Le 25 août 2016, MG France obtenait une convention consacrant pour la première fois l’essentiel des moyens à la revalorisation de la médecine générale. Près d’un milliard d’euros chaque année, quand toutes les mesures seront effectives.

Avec et grâce à notre action syndicale, avec et grâce aux médecins généralistes qui se sont mobilisés, nous avons réussi à mener à terme une partie de notre revendication d’équité tarifaire.

Après le temps de la négociation vient désormais celui de la mise en œuvre. Déjà, le médecin traitant de l’enfant (MTE) est en route. L’avantage supplémentaire maternité (ASM), signé en mars, sera effectif en octobre prochain.

La date symbole approche. Le 1er mai le tarif de la consultation de base passera à 25 €.

La consultation des enfants de 0 à 6 an passera à 30 €, la visite à domicile à 35 €, et les consultations obligatoires des 8ème jour, 9ème et 24ème mois, à 39 €.

Car MG France ne pouvait se contenter de la consultation à 25 €, symbole de l’équité entre spécialités, mais mesure insuffisante à nos yeux. Nos actes seront donc mieux identifiés et valorisés, de 25 à 70 €. Le médecin généraliste traitant bénéficiera de l’acte clinique le mieux rémunéré de la nomenclature, la visite longue à 70 € (VL à 60 + MD = 10). D’autres revalorisations suivront le 1er juillet puis le 1er novembre. Nous communiquerons à chacune de ces dates.

Cette diversité est indispensable pour répondre à notre demande d’actes mieux payés selon leur contenu.

Et il n’y a pas que les actes. 

Parce ce que nous travaillons aussi en l’absence des patients,  diversifier nos modes de rémunérations est nécessaire : forfait patientèle augmenté en 2018, ROSP (facultative), et forfait structure financant désormais les outils (télétransmission, logiciel, etc.) et les modes d’organisation. Encore partiel ce financement devra, à terme, nous permettre d’embaucher du personnel pour pouvoir enfin nous concentrer sur notre cœur de notre métier, la santé de nos patients.

Est-ce significatif ? Oui. 

Est-ce suffisant ? Non. 

Non, pour inverser la démographie déclinante de notre profession. Non, pour nous permettre d’exercer dans des conditions acceptables.

Plus que jamais, MG France porte un projet professionnel. Nous voulons un système de santé accessible à tous, organisé autour du médecin généraliste traitant travaillant en relation avec les autres professionnels de santé en soins primaires, pour construire un parcours de soins et de santé adapté à chacun de nos patients.

Pour cela, nous avons besoin de plus de moyens. Ces euros supplémentaires que nous allons gagner dès le 1er mai ne soldent pas les comptes !

MG France sera présent dans les mois à venir pour exprimer, expliquer nos besoins au futur gouvernement. Et protester. Ce sera selon.


D’ici là, n’hésitez pas à vous rapprocher de nos équipes locales. Elles sont sur le terrain pour vous accompagner dans la prise en main de cette nouvelle convention, et dans votre vie professionnelle en cas de difficultés ou de projets.

Claude LEICHER

logo-mgfrance2016_footer.png

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude