Actualité

Politique de santé

Le gouvernement a récemment présenté le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2016, qui sera débattu au Parlement à compté du 21 octobre. Le déficit de l’Assurance-maladie, une des branches de la Sécurité Sociale, est évidemment ciblé. Il diminue pourtant depuis 3 ans.

Plus de soins ambulatoires, moins de soins hospitaliers. Le projet du « virage ambulatoire » de la médecine, caressé par les gouvernements successifs, est désormais brandi en cheval de bataille. Il faut dire qu’avec plus de 46 % des dépenses de santé imputables à l’hôpital contre 25 % à la ville, l’enjeu est majeur pour la Sécurité sociale. Mais la volonté politique se heurte à la réalité du terrain : faute d’entendre les médecins, les propositions politiques seraient inapplicables.

Une importante délégation de membres du syndicat des généralistes a déposé jeudi 17 septembre un recours auprès du directeur de la CNAMTS, M. Nicolas Revel, pour supprimer l'inéquité de traitement subie par les médecins généralistes, qui cotent aujourd'hui leur consultation 2 euros de moins que les autres spécialités.

Nicolas Revel, directeur général de la caisse nationale d’assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), a récemment déclaré que cette dernière peut assurer le tiers payant en un seul flux pour l’accès au paiement à une complémentaire santé (ACS), au motif que le nombre de contrats « ACS – compatibles » est limité à 10 opérateurs des assurances complémentaires.

Médecins généralistes, nous prenons, à chacune de nos consultations, deux, trois ou quatre décisions dont certaines sont susceptibles de mettre en jeu la vie de nos patients. Les hommes politiques, aujourd’hui en 2015, ne prennent pas de décision. En particulier pour améliorer la santé des Français. Ils créent de nouvelles commissions. Celle qui vient de nous être présentée a un joli nom : « Comité de Pilotage de la Grande Conférence de santé ». Une nouvelle commission pour enfoncer les mêmes portes ouvertes, pour décrire les mêmes solutions. Et surtout pour ne rien faire.

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude