Actualité

Politique de santé

1,3 milliard d'euros sera alloué à la médecine libérale à compter de l'an prochain. Sur cette somme 960 incomberont à l'Assurance-maladie obligatoire. L'enveloppe servira à revaloriser les tarifs des actes des médecins et à créer de nouveaux forfaits qui tiennent compte des conditions d'exercice des praticiens. La médecine générale sort grande gagnante d'une négociation de 5 mois en emportant dans sa besace les 3/4 de l'enveloppe accordée aux 100 000 médecins libéraux, soit 16 000 euros de plus par médecin généraliste et par an.

En 2060, la proportion des personnes âgées de plus de 80 ans dans la population aura doublé par rapport à 2010 pour atteindre environ 8,4 millions d’individus, conséquence d’une évolution forte de l’espérance de vie (de 79 ans pour les hommes en 2016 à 86 ans en 2060, et de 85 à 91,1 ans pour les femmes). Le nombre de personnes âgées dépendantes, de 1,150 million devrait quant à lui passer à 1,555 en 2030 pour atteindre 2,3 millions d’individus en 2060. La prise en charge de ces populations ne devrait pas manquer d'alourdir le travail des médecins généralistes.

 

 

Monsieur François Hollande
Président de la République


 

Paris, le 23 juin 2016

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Tous les jours et dans tous les territoires, les médecins généralistes offrent leurs soins à la population au meilleur cout possible et sans « reste à charge », lui garantissant ainsi un parcours de soins accessible.

Notre pays est confronté à une crise démographique sans précédent de la médecine générale, annoncée par MG France dès 2006, qui culminera en 2025 avec un déficit de 25% des effectifs .

La désertification médicale n’est plus l’apanage des campagnes, elle devient la règle dans les banlieues et même au cœur des villes. L’Ile-de-France est touchée, et Paris n’échappe plus à ce problème même si l’offre hospitalière masque pour quelque temps encore ce déficit.

Cette situation est très mal vécue par la population qui a de plus en plus de difficultés à trouver un médecin traitant

"La médecine générale réclame un plan d'investissements pluriannuels de 2,4 milliards d'euros pour accompagner les investissements accordés cette semaine à l'hôpital par la ministre de la Santé", a déclaré Claude Leicher lors de la conférence de presse de MG France le 25 mai.

Pour lutter contre les inégalités sociales de santé, MG France, le SMG et le SNJMG proposent  la suppression du ticket modérateur, en commençant par les soins de santé primaires : consultations et prescriptions du médecin traitant, soins assurés par les autres professionnels de santé de proximité.
Apportez votre soutien à cette proposition en signant la pétition lancée par les 3 syndicats !

logo-mgfrance

Premier syndicat de médecins généralistes, a été créé en 1986 par la fédération de syndicats départementaux avec pour objectifs : la revalorisation de la Médecine Générale, des soins de qualité accessibles à tous et faire de la médecine générale une spécialité reconnue

Sites associés

MG Form
La formation du Généraliste

France AGA
Association de Gestion Agréée
des professionnels de santé

Medsyn
La télétransmission en
toute quiétude